PRENYLAMINE LACTATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 19/7/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    N-(diphényl-3,3 propyl)N-(alpha-méthyl phénéthyl)amine lactate

    Ensemble des dénominations

    BANM : PRENYLAMINE LACTATE
    CAS : 69-43-2
    DCIM : LACTATE DE PRENYLAMINE
    autre dénomination : LACTATE DE PRENYLAMINE
    rINNM : PRENYLAMINE LACTATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : PRENYLAMINE

    Proprietés Pharmacologiques

    1. INHIBITEUR DU CAPTAGE ET DE LA LIBERATION DES CATECHOLAMINES (principale certaine)

    2. INHIBITEUR CALCIQUE (principale certaine)

    3. CORONARODILATATEUR (principale certaine)

    4. ANTI-ANGOREUX (principale certaine)

    5. ANTIARYTHMIQUE (secondaire certaine)
      Action quinidine-like.

    6. HYPOLIPIDEMIANT (secondaire certaine)
      Diminution des acides gras libres.

    7. TRANQUILLISANT (secondaire certaine)

    8. ANESTHESIQUE LOCAL (secondaire certaine)

    9. SUBSTRAT DU CYTOCHROME P 450 3A4 (principale certaine)

    10. SUBSTRAT DU CYP 3A4 (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Influence directe sur la musculature des artères coronaires.
      Diminue la contractilité myocardique : action liée à une action compétitive avec l'ion calcium au niveau du muscle cardiaque, d'où une diminution de l'utilisation des phosphates à haute énergie.

    Effets Recherchés

    1. ANTIANGOREUX (principal)

    2. CORONARODILATATEUR (principal)

    3. ANTI-STRESS (principal)
      Par déplétion des catécholamines tissulaires particulièrement du système nerveux central et du myocarde.

    4. ANXIOLYTIQUE (accessoire)

    5. BRADYCARDISANT (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. ANGOR (principale)
      Prévention des crises angineuses et traitement de fond.

    2. ANGOR(TRAITEMENT DE FOND) (principale)

    3. INSUFFISANCE CORONARIENNE (principale)
      Particulièrement avec hypersympathicotonie ou en cas de contre-indications aux bêtabloquants (surtout les bronchopneumopathies obstructives).
      Suites post-infarctus : traitement de fond.

    4. HYPERTONIE SYMPATHIQUE (secondaire)
      Avec éréthysme cardiaque chez les sujets anxieux et à haut risque vasculaire ou chez les hyperthyroïdiens.

    Effets secondaires

    1. CEPHALEE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE

    2. VERTIGE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE

    3. ASTHENIE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE

    4. SOMNOLENCE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE

    5. DEPRESSION (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE

      Condition(s) Favorisante(s) :
      ASSOCIATION A LA GUANETHEDINE

    6. NERVOSITE (CERTAIN TRES RARE)

    7. ACOUPHENE (CERTAIN TRES RARE)

    8. SYNDROME EXTRAPYRAMIDAL (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      SUJET AGE
      POSOLOGIE ELEVEE
      TRAITEMENT PROLONGE

      - Nouv Presse Med 1975;4,28:2044.

    9. TREMBLEMENT (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE
      SUJET AGE
      TRAITEMENT PROLONGE

    10. MALAISE (CERTAIN TRES RARE)

    11. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN FREQUENT)

    12. QT(ALLONGEMENT) (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      HYPOKALIEMIE
      POSOLOGIE ELEVEE
      ASSOCIATION AUX DIURETIQUES

      Signe d'alerte à 0,4 seconde : risque de torsade de pointe et de syncope.

    13. EXTRASYSTOLE VENTRICULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ASSOCIATION AUX DIURETIQUES
      HYPOKALIEMIE
      POSOLOGIE ELEVEE

    14. TORSADE DE POINTES (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      SUJET AGE
      BRADYCARDIE
      HYPOKALIEMIE
      CARDIOMEGALIE
      POSOLOGIE ELEVEE
      ALLONGEMENT DE QT
      TROUBLES DE LA CONDUCTION
      ASSOCIATION AUX DIURETIQUES
      ASSOCIATION AUX BETABLOQUANTS
      ASSOCIATION AUX ANTIARYTHMIQUES

      La fréquence serait supérieure chez les femmes à celle observée chez les hommes :
      - JAMA 1993;270:2590-2597.

    15. TACHYCARDIE VENTRICULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ALLONGEMENT DE QT
      ASSOCIATION AUX ANTIARYTHMIQUES
      ASSOCIATION AUX BETABLOQUANTS
      ASSOCIATION AUX DIURETIQUES
      BRADYCARDIE
      CARDIOMEGALIE
      HYPOKALIEMIE
      POSOLOGIE ELEVEE
      SUJET AGE
      TROUBLES DE LA CONDUCTION

    16. FIBRILLATION VENTRICULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ALLONGEMENT DE QT
      ASSOCIATION AUX ANTIARYTHMIQUES
      ASSOCIATION AUX BETABLOQUANTS
      ASSOCIATION AUX DIURETIQUES
      BRADYCARDIE
      CARDIOMEGALIE
      HYPOKALIEMIE
      POSOLOGIE ELEVEE
      SUJET AGE
      TROUBLES DE LA CONDUCTION

    17. PALPITATION (CERTAIN TRES RARE)

    18. LIPOTHYMIE (CERTAIN RARE)

    19. SYNCOPE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      SUJET AGE
      BRADYCARDIE
      HYPOKALIEMIE
      CARDIOMEGALIE
      POSOLOGIE ELEVEE
      ALLONGEMENT DE QT
      TROUBLES DE LA CONDUCTION
      ASSOCIATION AUX DIURETIQUES
      ASSOCIATION AUX BETABLOQUANTS
      ASSOCIATION AUX ANTIARYTHMIQUES

      Par arythmies ventriculaires ou troubles de la conduction.

    20. TROUBLE DE LA CONDUCTION CARDIAQUE (CERTAIN TRES RARE)

    21. NAUSEE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE

    22. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE

    23. DIARRHEE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE

    24. CONSTIPATION (CERTAIN TRES RARE)

    25. DOULEUR ABDOMINALE (CERTAIN TRES RARE)

    26. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE

    27. FLUSH (CERTAIN RARE)

    28. RASH (CERTAIN TRES RARE)

    29. PRURIT (CERTAIN RARE)

    30. URTICAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    31. TRANSAMINASES(AUGMENTATION) (A CONFIRMER )
      Régression après diminution de la posologie (un cas rapporté) :
      - Br J Clin Pract 1968;22:299.

    32. CONFUSION MENTALE (A CONFIRMER )

    33. MELENA (A CONFIRMER )

    34. OEDEME AIGU DU POUMON (A CONFIRMER )
      Un cas rapporté :
      - Am Heart J 1971;84 :43.

    Précautions d'emploi

    1. ALLONGEMENT DE L'ESPACE QT

    2. CARDIOMEGALIE

    3. EXTRASYSTOLES VENTRICULAIRES
      Polymorphes.

    4. TACHYCARDIE VENTRICULAIRE

    5. SUJET AGE

    6. ANESTHESIE GENERALE

    Contre-Indications

    1. BRADYCARDIE
      Bradycardie inférieure à 50 pulsations par minute.

    2. BLOC SINO-AURICULAIRE

    3. BLOC AURICULOVENTRICULAIRE

    4. ALLONGEMENT DE L'ESPACE QT
      Allongement de l'espace QT supérieur à 0,4 seconde.

    5. INSUFFISANCE CARDIAQUE DECOMPENSEE

    6. HYPOKALIEMIE

    7. MALADIE DE PARKINSON
      Fruste ou confirmée :
      - Nouv Presse Méd 1975;4:2044.

    8. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE SEVERE

    9. INSUFFISANCE RENALE SEVERE

    10. GROSSESSE

    11. ASSOCIATION AUX SUBSTANCES QUI ALLONGENT L'ESPACE QT

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Posologie par voie orale :
    Dose usuelle : Cent vingt à cent quatre-vingt milligrammes par jour (120 à 180 mg/j) en deux ou trois prises.
    Dose maximale : Deux cent quarante milligrammes par jour (240 mg/j) en trois ou quatre prises.
    Dose chez le sujet âgé : soixante milligrammes par jour (60 mg/j).
    .
    Surveillance clinique, surveillance du pouls (si inférieur à 60/minute, le traitement doit être diminué ou arrêté), surveillance électrocardiographique.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale
    - 2 - ELIMINATION voie fécale

    Absorption
    Résorption rapide par le tube digestif (temps de latence : 15 minutes)
    Répartition
    Tropisme pour surrénales, coeur, poumons, reins.
    Métabolisme
    Métabolisme hépatique : hydroxylation et coupure de la molécule.
    Elimination
    (VOIE RENALE)
    Sous forme glucuroconjuguée.
    (VOIE FECALE)
    Sous forme glucuroconjuguée.

    Bibliographie

    - Chest 1989;96:393-399. (INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES)
    - Facts and Comparisons Drug Newletters 1993;12:18-19. (TOXICOLOGIE) *

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil