LOMEFLOXACINE

Introduction dans BIAM : 21/5/1993
Dernière mise à jour : 10/12/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : LOMEFLOXACIN
    bordereau : 2950

    Classes Chimiques


    Regime : liste I
    Remarque sur le regime : JO 20/09/92

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIBIOTIQUE (principale certaine)
      Antibiotique de synthèse de la famille des fluoroquinolones.
      Spectre antibactérien approuvé par la commission d'AMM:
      * Espèces habituellement sensibles:
      Escherichia coli, Klebsiella oxytoca, Proteus vulgaris, Morganella morganii, Staphylocoque méticilline sensible.

      * Espèces résistantes:
      Staphylocoque méticilline résistant, streptocoques, entérocoques, Acinetobacter baumanii.

      * Espèces inconstamment sensibles:
      Enterobacter cloacae, Citrobacter freundii, Klebsiella pneumoniae, Proteus mirabilis, providencia, serratia, Pseudomonas aeruginosa.

      * Espèces sensibles in vitro:
      Proteus indole +, salmonella, shigella, yersinia, Neisseria gonorrheae, Neisseria meningitis, Haemophilus influenzae, Haemophilus ducreyi, Chlamydia trachomatis, legionella pneumophilia, bordetella pertussis.

    2. ANTIBACTERIEN (principale certaine)

    3. ANTIBIOTIQUE ANTIBACTERIEN (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Activité probablement par inhibition de la réplication de l'ADN bactérien, par interaction avec la sous-unité A de l'ADN-gyrase bactérienne.

    Effets Recherchés

    1. ANTIBIOTIQUE

    Indications Thérapeutiques

    1. INFECTION A GERMES SENSIBLES (principale)

    2. INFECTION URINAIRE (principale)
      Notamment chez la femme :
      - Presse Med 1996;25:1271-1275.

    3. CYSTITE AIGUE (principale)
      En traitement de 3 jours :
      - Presse Med 1996;25:1271-1275.

    4. INFECTION BRONCHOPULMONAIRE (principale)

    5. GONOCOCCIE (principale)

    6. INFECTION GYNECOLOGIQUE (principale)

    7. INFECTION DES VOIES BILIAIRES (principale)

    8. INFECTION OCULAIRE (principale)

    Effets secondaires

    1. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    2. DIARRHEE (CERTAIN RARE)

    3. DOULEUR ABDOMINALE (CERTAIN RARE)

    4. CEPHALEE (CERTAIN RARE)

    5. VERTIGE (CERTAIN RARE)

    6. INSOMNIE (CERTAIN RARE)

    7. RASH (CERTAIN RARE)

    8. PHOTOSENSIBILISATION (CERTAIN RARE)
      Probablement plus fréquente qu'avec les autres fluoroquinolones :
      - Dugs 1995;49,Suppl2:159-163.

    9. PURPURA RHUMATOIDE (A CONFIRMER )
      Un cas :
      - Br J Dermatol 1994;131:448.

    10. DEPRESSION (A CONFIRMER )
      Un cas, réversible à l'arrêt du traitement, avec test de réintroduction positif :
      - Am J Psychiatry 1995;152:954-955.

    11. TOXICITE NEUROLOGIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Surtout à type de convulsions, plus fréquente qu'avec les autres fluoroquinolones :
      - Drugs 1995;49,Suppl2:159-163.

    12. CRISE CONVULSIVE (CERTAIN TRES RARE)
      Plus fréquente qu'avec les autres fluoroquinolones :
      - Drugs 1995;49,Suppl2:159-163.

    13. TENDINITE (CERTAIN )
      Référence :
      - Reaction 1996;615:2.

    14. RUPTURE DE TENDON (CERTAIN )
      Le plus souvent du tendon d'Achille :
      - Reaction 1996;615:2.

    Effets sur la descendance

    1. NON TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL
      Rat, Lapin.

    2. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. EXPOSITION AU SOLEIL
      Risque de photosensibilisation.

    2. INSUFFISANCE RENALE
      Réduire la posologie.

    3. EPILEPSIE(ANTECEDENT)

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE
      Information manquante.

    2. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    3. ENFANT
      Information manquante.

    Posologie et mode d'administration

    Doses usuelles chez l'adulte, voie orale :
    Quatre cents milligrammes par jour en une prise, ou bien six cents milligrammes par jour en trois prises (posologie préconisée au Japon).
    Réduire la posologie en fonction de la gravité de l'insuffisance rénale.

    En cas de douleur, d'inflammation ou de tendinite, interrompre le traitement :
    - Reaction 1996;615:2.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 7 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION 70 à 80 % voie rénale
    - 3 - ELIMINATION 9 % voie fécale
    - 4 - REPARTITION 10 % lien protéines plasmatiques

    Absorption
    Pic plasmatique voisin de 2 et de 4 mg/l, une à deux heures après prise orale, respectivement de 200 et 400 mg. Peu modifié par la prise d'aliments.
    Répartition
    Liaison aux protéines plasmatiques : 10%.
    Diffuse rapidement dans les tissus à des concentrations souvent supérieures aux concentrations sériques.
    Demi-Vie
    7 heures.
    Fortement allongée en cas d'insuffisance rénale.
    Métabolisme
    Très peu métabolisé.
    Elimination
    (VOIE RENALE)
    70% à 80% de la dose administrée sont éliminés sous forme inchangée dans les urines en 48 heures.
    (VOIE FECALE)
    9% de la dose sont éliminés par les fécès.
    Dialysance : 3 l/h.

    Bibliographie

    - Drugs 1991;42:1018-1060. *
    - Am J Med 1992;92,Suppl4A:1S-137S. *
    - Am J Med 1992;92,Suppl4A:4A-41S. *
    - Am J Med 1992;92,Suppl4A:4A-75S. *
    - Drugs 1991;42,6:1018-1060. (CREATION)
    - Drug of Today 1994;30:535-556. (REVUE GENERALE)*
    - Drugs 1996;52,Suppl2:numéro spécial. (Bons et mauvais usages des quinolones)*
    - Presse Med 1997;26:577-582.
    - Drugs 1999;58(Suppl 2):1-419

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil