LEVOCABASTINE CHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 22/9/1993
Dernière mise à jour : 4/4/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    acide [3S-[1(cis), 3 alpha, 4 bêta]]-1-[4-cyano-4-(4 fluorophényl) cyclohexyl]-3-méthyl-4-phényl-4-pipéridinecarboxylique

    Ensemble des dénominations

    BANM : LEVOCABASTINE HYDROCHLORIDE
    CAS : 79547-78-7
    DCIMr : CHLORHYDRATE DE LEVOCABASTINE
    USAN : LEVOCABASTINE HYDROCHLORIDE
    autre dénomination : CHLORHYDRATE DE LEVOCABASTINE
    bordereau : 2938
    code expérimentation : R-50547
    rINNM : LEVOCABASTINE HYDROCHLORIDE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : LEVOCABASTINE
    Regime : liste II
    Remarque sur le regime : JO 14/01/93

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIHISTAMINIQUE (principale certaine)

    2. ANTIHISTAMINIQUE H1 (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Antagoniste sélectif des récepteurs histaminiques de type H1 actif par voie générale et par voie locale.

    Effets Recherchés

    1. ANTIHISTAMINIQUE H1 (principal)

    2. ANTIALLERGIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. CONJONCTIVITE ALLERGIQUE (principale)

    Effets secondaires

    1. IRRITATION OCULAIRE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      VOIE LOCALE

    Effets sur la descendance

    1. NON TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL

    2. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE
      Information manquante.

    2. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    3. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE

    Voies d'administration

    - 1 - OCULAIRE
    - 2 - NASALE

    Posologie et mode d'administration

    Utilisation en collyre ou en spray nasal à cinq pour dix mille (0,05%).
    Adulte et enfant : une goutte dans chaque oeil, deux fois par jour.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - REPARTITION 55 % lien protéines plasmatiques
    - 2 - REPARTITION lait
    - 3 - DEMI VIE 33 heure(s)
    - 4 - ELIMINATION 65 à 70 % voie rénale
    - 5 - ELIMINATION voie fécale

    Absorption
    Biodisponibilité de 30 à 60% après application oculaire, et de 60 à 80% après application nasale, n'entraînant que des taux plasmatiques très faibles.
    Résorbée par le tractus gastro-intestinal avec une biodisponibilité de 100%.
    Concentrations plasmatiques maximales 2 heures après une prise orale.
    Répartition
    Liaison aux protéines plasmatiques voisine de 55%.
    Passage dans le lait : après aplication en collyre ou en spray nasal, n'entraînerait que des concentrations négligeables dans le lait maternel.
    Demi-Vie
    La demi-vie est en moyenne de 33 heures.
    Demi-vie allongée en cas d'insuffisance rénale.
    Métabolisme
    Très peu métabolisée par le foie.
    Elimination
    *Voie rénale : 65 à 70% de la dose absorbée sont éliminés dans les urines principalement sous forme inchangée.
    *Voie fécale.

    Bibliographie

    - Drugs 1991;41:202-224. (CREATION)
    - Allergy 1985;40:491-496. (CREATION)*
    - Allergy 1987;42:512-515. (CREATION)*
    - Allergy 1989;44:432-436. (CREATION)
    - Allergy 1990;45:552-554. (CREATION)*
    - Agents and Actions 1992;35:12-18. (CREATION)*
    - Int Arch Allergy Appl Immunol 1987;82:537-538. (CREATION)*
    - Drugs 1995;50:1032-1049.
    - N Engl J Med 1994;330:1663-1670.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil