LATANOPROST

Introduction dans BIAM : 1/10/1997
Dernière mise à jour : 5/4/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    (Z)-7-[(1R,2R,3R,5S)-3,5-dihydroxy-2-[(3R)-3-hydroxy-5-phénylpentyl]cyclopentyl]hept-5-énoate de 1-méthyléthyle

    Ensemble des dénominations

    BAN : LATANOPROST
    CAS : 130209-82-4
    DCIR : LATANOPROST
    bordereau : 3098
    rINN : LATANOPROST

    Classes Chimiques


    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIGLAUCOMATEUX (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Analogue de la prostaglandine F2alfa.
      Prodrogue inactive donnant naissance après hydrolyse à l'acide de latanoprost.
      Agoniste sélectif du récepteur FP des prostaglandines.
      Réduit la pression intraoculaire en augmentant le débit de l'humeur aqueuse par la voie uvéosclérale.

    Effets Recherchés

    1. ANTIGLAUCOMATEUX (principal)

    2. DIMINUTION DE LA PRESSION INTRA-OCULAIRE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. GLAUCOME CHRONIQUE (principale)
      En usage topique, peut être utilisé une fois par jour avec une bonne efficacité et peu d'effets secondaires. Abaisse davantage la pression intra-oculaire que les bêta-bloquants :
      - BMJ 2000;320:1619-1620.
      En traitement topique, plus efficace que la bromonidine. Meta-analyse de 7 essais contrôlés sur 1168 patients:
      - Clin Ther 2000;22:1502-1515

    2. HYPERTENSION OCULAIRE (principale)

    Effets secondaires

    1. COLORATION DE L'IRIS (CERTAIN )
      Augmentation de la quantité de pigments bruns de l'iris, généralement irréversible.
      un cas de kyste iridien après 5 semaines de traitement, réversible à l'arrêt en 3 semaines:
      - Am J Ophtalmol 1999;127:91-93.

    2. HYPERHEMIE CONJONCTIVALE (CERTAIN FREQUENT)

    3. GENE OCULAIRE (CERTAIN FREQUENT)
      Sensation de corps étranger intraoculaire.

    4. KERATITE PONCTUEE (CERTAIN RARE)
      Superficielle.

    5. OEDEME MACULAIRE (A CONFIRMER )

    6. RASH (A CONFIRMER )

    7. HYPERTENSION ARTERIELLE (A CONFIRMER )
      2 cas chez des sujets âgés après utilisation encollyre:
      - Ann Pharmacother 1998;32:504-505.
      Autre réf, après utilisation en collyre:
      - Prescrire 1999;19:41.

    8. ASTHME(AGGRAVATION) (A CONFIRMER )
      Cinq cas rapportés après utilisation en collyre :
      - Prescrire 2000;20:39.

    9. ANGOR (A CONFIRMER )
      Après utilisation en collyre:
      - Prescrire 1999;19:41.

    10. TACHYCARDIE (A CONFIRMER )
      Après utilisation en collyre:
      - Prescrire 1999;19:41.

    Effets sur la descendance

    1. NON TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL

    2. TOXICITE EMBRYO-FOETALE CHEZ L'ANIMAL
      Chez le lapin.

    3. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Contre-Indications

    1. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE

    2. GROSSESSE
      Information manquante.

    3. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    4. LENTILLES DE CONTACT

    5. ENFANT
      Information manquante.

    Voies d'administration

    - 1 - OCULAIRE

    Posologie et mode d'administration

    Utilisé sous forme de collyre à 0,005% à raison d'une goutte par jour le soir.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - REPARTITION lait
    - 2 - DEMI VIE 17 minute(s)
    - 3 - ELIMINATION 90 % voie rénale
    - 4 - ELIMINATION voie fécale

    Absorption
    Prodrogue très lipophile qui pénètre facilement dans la cornée où elle est hydrolysée rapidement en acide de latanoprost qui diffuse lentement dans l'humeur aqueuse.
    Des concentrations maximales de la forme acide sont atteintes 2,5 heures après l'administration oculaire.
    Près de 80% de la dose administrée est l'objet d'une résorption systémique.
    Répartition
    Passage dans le lait.
    Demi-Vie
    La demi-vie est en moyenne de 17 minutes (demi-vie plasmatique de la fraction ayant subit une résorption systémique). La demi-vie d'élimination de l'acide de latanoprost de l'humeur aqueuse est d'environ 3 heures.
    Métabolisme
    L'acide de latanoprost formé par hydrolyse de l'ester subit une oxydation hépatique en métabolites inactifs.
    Elimination
    *Voie rénale : près de 90% de la dose sont éliminés dans les urines sous forme de métabolites inactifs.
    *Voie fécale : une faible fraction est éliminée dans les selles.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil