NEVIRAPINE

Introduction dans BIAM : 17/12/1997
Dernière mise à jour : 25/4/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    11-cyclopropyl-4-méthyl-5,11-dihydro-6H-dipyrido[3,2-b:2',3'-e][1,4]diazépin-6-one

    Ensemble des dénominations


    CAS : 129618-40-2 DCIR : NEVIRAPINE
    USAN : NEVIRAPINE
    bordereau : 3086
    code expérimentation : BI-RG-587
    dci : névirapine
    rINN : NEVIRAPINE

    Classes Chimiques


    Regime : liste I
    Remarque sur le regime : JO 21/12/2000

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIVIRAL (principale certaine)

    2. ANTIRETROVIRAL (principale certaine)

    3. INHIBITEUR DE LA TRANSCRIPTASE INVERSE (principale certaine)

    4. INHIBITEUR NON NUCLEOSIDIQUE DE LA TRANSCRIPTASE INVERSE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Inhibiteur non nucléosidique se liant directement et de manière non compétitive à la transcriptase inverse du VIH-1 et bloquant sa réplication. Sans effet sur la transcriptase inverse du VIH-2 et les ADN polymérases humaines.

    Effets Recherchés

    1. ANTIVIRAL (principal)
      Infection à VIH.

    Indications Thérapeutiques

    1. INFECTION A VIH (principale)
      Améliorerait les paramètres immunologiques et virologiques en association avec la zidovudine et la didanosine :
      - Ann Intern Med 1996;124:1019-1030.
      Dans un essai randomisé de la trithérapie zidovudine+didanosine+névirapine, réduction plus importante de la charge virale et du risque de résistance :
      - JAMA 1998;279:930-937.

    2. SIDA (principale)

    3. INFECTION A VIH DU NOUVEAU-NE(PREVENTION) (à confirmer)
      L'administration d'une dose unique pendant le travail protégerait l'enfant de l'infection par le VIH-1 pendant 7 jours mais les taux plasmatiques de nevirapine du nouveau-né diminuent très rapidement ensuite :
      - Lancet 2000;355:2134-2135.

    Effets secondaires

    1. RASH (CERTAIN FREQUENT)
      Un rash cutané serait observé chez environ 40% des sujets traités :
      - Lancet 1998;351,567.
      35% des sujets traités :
      - Lancet 1998;351:1133.
      Un cas de réaction d'hypersensibilité se manifestant par un rash cutané et une réaction systémique généralisée :
      - Clin Infect Dis 1998;27:1321-1322.