CHLORTALIDONE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 10/8/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    CHLORO-2(HYDROXY-1 OXO-3 ISOINDOLINYL)-5 BENZENE-SULFONAMIDE

    Ensemble des dénominations

    BAN : CHLORTHALIDONE
    CAS : 77-36-1
    DCIR : CHLORTALIDONE
    USAN : CHLORTHALIDONE
    autre dénomination : CHLORPHTHALIDONE
    autre dénomination : CHLORTHALIDONE
    autre dénomination : CLORTALIDONE
    autre dénomination : PHTHALAMUDINE
    bordereau : 217
    code expérimentation : G-33182
    code expérimentation : NSC-69200
    dci : chlortalidone
    rINN : CHLORTALIDONE

    Classes Chimiques


    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. DIURETIQUE (principale certaine)

    2. DIURETIQUE DU SODIUM (principale certaine)

    3. DIURETIQUE DU POTASSIUM (principale certaine)

    4. ANTIDIURETIQUE DU CALCIUM (principale certaine)
      - Kidney Internat 1978;13:397-409.

    5. DIURETIQUE DES BICARBONATES (principale certaine)

    6. ANTIHYPERTENSEUR (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Apparenté aux thiazides.
      Inhibition de la réabsorption du sodium au niveau du tube contourné proximal et surtout au niveau du tube contourné distal.
      Augmentation de l'élimination du sodium, du chlore, du potassium.
      Diminution de l'élimination du calcium.
      Faible inhibition de l'anhydrase carbonique: action non inhibée par l'acidose métabolique.

    2. secondaire
      Action antihypertensive: résultat de la diminution de la volémie par déplétion sodée et diminution de la résistance périphérique.

    Effets Recherchés

    1. DIURETIQUE (principal)

    2. ANTIHYPERTENSEUR (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. INSUFFISANCE CARDIAQUE CONGESTIVE (principale)

    2. SYNDROME NEPHROTIQUE (principale)

    3. OEDEME DES CIRRHOSES (principale)

    4. HYPERTENSION ARTERIELLE (principale)
      Réduit le risque d'infarctus du myocarde et d'insuffisance cardiaque :
      - JAMA 2000;283:1967-1975.

    Effets secondaires

    1. ASTHENIE (CERTAIN RARE)

    2. FIEVRE (CERTAIN TRES RARE)

    3. CRAMPE (CERTAIN RARE)

    4. DESHYDRATATION (CERTAIN )
      Impose l'arrêt du traitement.

    5. NATREMIE(DIMINUTION) (CERTAIN )
      Impose l'arrêt du traitement.

    6. VOLEMIE(DIMINUTION) (CERTAIN )
      Impose l'arrêt du traitement.

    7. HYPOTENSION ORTHOSTATIQUE (CERTAIN RARE)
      Impose l'arrêt du traitement.

    8. EXANTHEME (CERTAIN RARE)

    9. URTICAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    10. PHOTOSENSIBILISATION (CERTAIN RARE)

    11. VASCULARITE (CERTAIN TRES RARE)

    12. ANOREXIE (CERTAIN RARE)

    13. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    14. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)

    15. DIARRHEE (CERTAIN RARE)

    16. CONSTIPATION (CERTAIN RARE)

    17. PANCREATITE AIGUE (CERTAIN TRES RARE)
      - Acta Clin Belg 1978;33:272.
      Un cas :
      - Am J Gastroenterol 1987;82:865-870.

    18. AMYLASEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)
      Modérée.

    19. INSUFFISANCE RENALE(AGGRAVATION) (CERTAIN )
      Lié à la déplétion sodée.

    20. INSUFFISANCE RENALE FONCTIONNELLE (CERTAIN FREQUENT)
      Par hypovolémie, elle est régressive à l'arrêt du traitement.

    21. UREE SANGUINE(AUGMENTATION) (CERTAIN )
      Modérée et transitoire.
      Témoin d'une diminution de la filtration glomérulaire. Plus rarement, traduit une insuffisance rénale fonctionnelle par hypovolémie.

    22. CREATININEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)
      Modérée.

    23. HYPONATREMIE DE DILUTION (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      CIRRHOSE
      INSUFFISANCE CARDIAQUE DECOMPENSEE

    24. HYPONATREMIE DE DEPLETION (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      DENUTRITION
      REGIME DESODE STRICT
      SUJET AGE

    25. DESHYDRATATION EXTRACELLULAIRE (CERTAIN RARE)
      Associée à une insuffisance rénale fonctionnelle.

    26. ALCALOSE METABOLIQUE (CERTAIN FREQUENT)
      Modérée.

    27. MAGNESEMIE(DIMINUTION) (CERTAIN RARE)
      Serait responsable des troubles du rythme cardiaque chez les sujets âgés :
      - Br Med J 1982;285:1157-1159.

    28. URICEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN FREQUENT)
      Modérée et, le plus souvent, asymptômatique.

    29. CRISE DE GOUTTE (CERTAIN TRES RARE)

    30. KALIEMIE(DIMINUTION) (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      CIRRHOSE
      LAXATIFS
      SUJET AGE
      DENUTRITION
      DEPLETION POTASSIQUE
      INSUFFISANCE CARDIAQUE

      Hypokaliémie le plus souvent modérée. Associée à une alcalose hypochlorémique. Dangereuse chez les sujets digitalisés du fait de la possibilité de survenue de troubles du rythme cardiaque.

    31. CALCEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)
      La plus souvent sans retentissement clinique.

    32. LIPIDEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN FREQUENT)
      Modérée:
      - Ann Intern Med 1981;94:7-11.

    33. HYPERCHOLESTEROLEMIE (CERTAIN FREQUENT)
      Modérée :
      - Ann Intern Med 1980;94:7.

    34. HYPERTRIGLYCERIDEMIE (CERTAIN FREQUENT)
      Modérée.

    35. GLYCEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      SUJET AGE
      DIABETE LATENT
      DEPLETION POTASSIQUE

      Modérée.

    36. DIABETE(DESEQUILIBRE) (CERTAIN )
      Peut parfois nécessiter d'augmenter les doses d'insuline.

    37. AGRANULOCYTOSE (CERTAIN TRES RARE)

    38. NEUTROPENIE (CERTAIN TRES RARE)
      - West J Med 1982;136:59.

    39. LEUCOPENIE (CERTAIN TRES RARE)

    40. THROMBOPENIE (CERTAIN TRES RARE)

    41. VERTIGE (CERTAIN RARE)

    42. ENCEPHALOPATHIE HEPATIQUE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INSUFFISANCE HEPATIQUE

    43. PARESTHESIE (CERTAIN RARE)

    44. CONFUSION MENTALE (CERTAIN )
      Liée aux troubles hydro-électrolytiques.

    45. CEPHALEE (CERTAIN RARE)

    46. MYOPIE (CERTAIN TRES RARE)

    47. XANTHOPSIE (CERTAIN )

    48. REACTION D'HYPERSENSIBILITE (CERTAIN TRES RARE)

    49. HEPATITE CHOLESTATIQUE (A CONFIRMER )

    50. SECRETION INAPPROPRIEE D'ADH (A CONFIRMER )
      Un cas :
      - J Clin Pharmacol 1978;18,7:336.

    51. INSUFFISANCE RENALE AIGUE (A CONFIRMER )
      Un cas :
      - J Med Ass Ga 1978;67:17.

    52. IMPUISSANCE (A CONFIRMER )
      - Br Med J 1980;281:714.

    53. SYNDROME DE LYELL (A CONFIRMER )

    Effets sur la descendance

    1. INFORMATION MANQUANTE CHEZ L'ANIMAL

    2. ISCHEMIE FOETOPLACENTAIRE

    3. HYPOTROPHIE FOETALE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. SPORTIFS
      Substance interdite :
      - Journal Officiel du 7 Mars 2000.

    2. GROSSESSE
      Le risque n'est pas connu: les diurétiques thiazidiques et apparentés ne se justifient pas chez la femme enceinte dans le traitement des oedèmes, rétentions hydrosodées gravidiques, ni dans l'hypertension gravidiques: ils peuvent entrainer une sichémie foetoplacentaire avec risque d'hypotrophie foetale.

    3. HYPERURICEMIE

    4. GOUTTE
      Antécédents .

    5. DIABETE

    6. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE
      Risque d'encéphalopathie hépatique.

    7. INSUFFISANCE RESPIRATOIRE CHRONIQUE

    8. CARDIOPATHIE
      Digitalisée.

    9. SUJET AGE

    10. INSUFFISANCE RENALE
      Risques d'aggravation de l'insuffisance rénale.

    Contre-Indications

    1. INSUFFISANCE RENALE SEVERE

    2. HYPERSENSIBILITE AUX SULFAMIDES

    3. ENCEPHALOPATHIE HEPATIQUE

    4. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE SEVERE
      Risque d'encéphalopathie hépatique.

    5. HYPOKALIEMIE
      Non corrigée.

    6. HYPONATREMIE SEVERE

    7. ALLAITEMENT
      Passe dans le lait.

    8. INSUFFISANCE SURRENALE

    9. HYPERPARATHYROIDIE

    10. HYPERALDOSTERONISME PRIMAIRE

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale dans le traitement des oedèmes:
    chez l'adulte:
    Dose initiale:
    Cent à deux cents milligrammes par jour, pouvant atteindre quatre cents milligrammes par jour si l'élimination doit être rapide.
    Dose d'entretien:
    Cinquante à cent milligrammes par jour ou tous les 2 jours.

    Dose usuelle par voie orale dans l'hypertension artérielle:
    Dose initiale:
    Cinquante à cent milligrammes par jour.
    A adapter en fonction de la réponse thérapeutique.

    Surveillance du traitement:
    Poids, ionogramme sanguin et urinaire, diurèse, uricémie et glycémie.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 69 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie rénale
    - 3 - ELIMINATION voie fécale

    Absorption
    Résorption très lente par le tube digestif: effet retard.
    L'activité débute 2 heures parès la prise et se poursuit sur plus de 24 heures.
    Pic plasmatique obtenu en 8 heures, de 5,55 microgrammes par millilitre pour une dose de 100 mg per os.
    Répartition
    Présente une grande affinité pour les globules rouges.
    Passe la barrière placentaire: la concentration plasmatique foetale est de 15% de la concentration plasmatique maternelle.
    Passe dans le lait.
    Demi-Vie
    69 heures en moyenne:
    De 49 à 89 heures pour une dose de 50 mg.
    Elimination
    Voie rénale:
    50 à 90% sous forme inchangée.
    Voie fécale:
    50 à 80 % sous forme inchangée.

    Bibliographie

    - Presse Med 1970;78:705 ET 945.
    - Eur J Clin Pharmacol 1976;9:319.
    - Eur J Clin Pharmacol 1977;12:375.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil