PARGYLINE CHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 13/1/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    chlorhydrate de N-méthyl N-propyne-2 yl benzylamine

    Ensemble des dénominations

    BANM : PARGYLINE HYDROCHLORIDE
    CAS : 306-07-0
    DCIM : CHLORHYDRATE DE PARGYLINE
    USAN : PARGYLINE HYDROCHLORIDE
    autre dénomination : CHLORHYDRATE DE PARGYLINE
    bordereau : 1777
    code expérimentation : A-19120
    code expérimentation : MO-911
    code expérimentation : NSC-43798
    rINNM : PARGYLINE HYDROCHLORIDE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : PARGYLINE
    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIHYPERTENSEUR (principale certaine)

    2. ANTIDEPRESSEUR (principale certaine)

    3. THYMERETIQUE (principale certaine)

    4. IMAO NON SELECTIF (principale certaine)

    5. ANTI-ANGOREUX (secondaire certaine)

    6. PSYCHOANALEPTIQUE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Niveau terminaison sympathique, l'inhibition de la monoamine oxydase entraîne :
      - une diminution du catabolisme des amines biogènes,
      - une augmentation de la noradrénaline libre intra-neurale (d'où inhibition de la biosynthèse de la noradrénaline par rétrocontrôle)
      - l'inhibition de la désamination de la tyramine d'où accumulation d'octopamine, faux neurotransmetteur expliquant l'effet sympathectomisant, l'hypotension et l'action sensibilisante adrénergique.
      L'action antidépressive serait liée soit à la variation qualitative ou quantitative des médiateurs au niveau du système nerveux central, soit à l'apparition de catabolites inhabituels.

    2. secondaire
      Niveau myocardique : action antiangoreuse due à la diminution du besoin du muscle cardiaque en oxygène et à l'augmentation de sa résistance à l'hypoxie due à la constriction des vaisseaux coronaires.

    Effets Recherchés

    1. HYPOTENSEUR (principal)

    2. ANTIDEPRESSEUR (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. HYPERTENSION ARTERIELLE (principale)

    Effets secondaires

    1. NAUSEE (CERTAIN )

    2. VOMISSEMENT (CERTAIN )

    3. CONSTIPATION (CERTAIN )

    4. SECHERESSE DE LA BOUCHE (CERTAIN )

    5. CEPHALEE (CERTAIN )

    6. HYPERSUDATION (CERTAIN )

    7. INSOMNIE (CERTAIN )

    8. TROUBLE PSYCHIQUE (CERTAIN )

    9. HYPOTENSION ORTHOSTATIQUE (CERTAIN )

    10. SYNDROME EXTRAPYRAMIDAL (CERTAIN )

    11. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN )

    12. HALLUCINATION (CERTAIN )

    13. OEDEME (CERTAIN )

    14. POIDS(AUGMENTATION) (CERTAIN )

    15. DOULEUR ARTICULAIRE (CERTAIN )

    16. MYOCLONIE (CERTAIN )

    17. DYSURIE (CERTAIN )

    18. IMPUISSANCE (CERTAIN )

    19. GLYCEMIE(DIMINUTION) (CERTAIN )

    20. ICTERE GRAVE (CERTAIN TRES RARE)

    21. POLYNEVRITE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE

    22. NEUROPATHIE PERIPHERIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    2. INSUFFISANCE RENALE

    3. MALADIE DE PARKINSON

    4. GLAUCOME A ANGLE FERME
      Car risque de glaucome aigu.

    Contre-Indications

    1. PHEOCHROMOCYTOME

    2. PSYCHOSE

    3. HYPERTHYROIDIE

    4. GROSSESSE

    5. ANESTHESIE GENERALE

    6. ALIMENTS
      Aliments riches en tyramine (banane, café, chocolat, thé, fromages fermentés, certains alcools, hareng-saur, foie de volaille...) :
      Ces aliments doivent être proscrits chez les patients sous IMAO en raison du risque de poussée hypertensive par accumulation de tyramine.

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Doses usuelles par voie orale chez l'adulte :
    - débuter par dix à vingt-cinq milligrammes par jour.
    - adapter la posologie par augmentation de dix milligrammes à intervalle d'au minimum une semaine.
    - dose d'entretien : dix à cent milligrammes par jour.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil