LIDOFLAZINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 19/7/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    4-[4,4-Bis(4-fluorophenyl)butyl]-N-(2,6-dimethylphenyl)-1-piperazineacetamide

    Ensemble des dénominations

    BAN : LIDOFLAZINE
    CAS : 3416-26-0
    DCI : LIDOFLAZINE
    USAN : LIDOFLAZINE
    autre dénomination : ORDIFLAZINE
    bordereau : 1891
    code expérimentation : McN-JR-7904
    code expérimentation : R-7904
    rINN : LIDOFLAZINE

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. INHIBITEUR CALCIQUE (principale certaine)

    2. CORONARODILATATEUR (principale certaine)
      Développement de la circulation collatérale.

    3. ANTI-ANGOREUX (principale certaine)
      - Br Med J 1981;282:400.

    4. VASODILATATEUR (secondaire certaine)

    5. ANTIARYTHMIQUE (à confirmer)
      Prévention de la fibrillation auriculaire :
      - Dtsch Med Wochenschr 1978;103:1068.

    6. SUBSTRAT DU CYTOCHROME P 450 3A4 (principale certaine)

    7. SUBSTRAT DU CYP 3A4 (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Activité coronarodilatatrice par potentialisation des effets de l'adénosine (inhibition de son captage).
      Développe la circulation collatérale coronarienne.
      Réduit ainsi la consommation en oxygène du myocarde.

    2. secondaire
      Diminue la conduction et l'automatisme dans l'oreillette, le ventricule, le réseau de Purkinje.
      Augmente les durées du potentiel d'action et de la période réfractaire efficace auriculaire et ventriculaire à un moindre degré.

    Effets Recherchés

    1. CORONARODILATATEUR (principal)

    2. ANTIANGOREUX (principal)
      Prévention de la crise angieuse.

    3. ANTIARYTHMIQUE (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. ANGOR (principale)
      Traitement de fond

    2. ANGOR(TRAITEMENT DE FOND) (principale)
      - Chest 1978;74:50.
      - Acta Cardiol 1979;Suppl24.

    3. FIBRILLATION AURICULAIRE (à confirmer)
      Chronique, particulièrement chez les hyperthyroïdiens ou chez l'insuffisant coronarien.

    4. FLUTTER AURICULAIRE (à confirmer)
      - Postgrad Med J 1975;51:4.
      - Dtsch Med Wochenschr 1978;103:1068.

    Effets secondaires

    1. CEPHALEE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      DEBUT DE TRAITEMENT
      POSOLOGIE ELEVEE

    2. VERTIGE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      DEBUT DE TRAITEMENT
      POSOLOGIE ELEVEE

    3. ACOUPHENE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE

    4. TREMBLEMENT (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE

    5. HALLUCINATION (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE

    6. CAUCHEMAR (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE

    7. NAUSEE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE

    8. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE

    9. BRADYCARDIE SINUSALE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE
      ASSOCIATION AUX DIGITALIQUES
      ASSOCIATION AUX BETABLOQUANTS
      ASSOCIATION AUX ANTIARYTHMIQUES

      Modérée.

    10. PR(ALLONGEMENT) (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE
      ASSOCIATION AUX DIGITALIQUES
      ASSOCIATION AUX BETABLOQUANTS
      ASSOCIATION AUX ANTIARYTHMIQUES

    11. BLOC AURICULOVENTRICULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ASSOCIATION AUX ANTIARYTHMIQUES
      ASSOCIATION AUX BETABLOQUANTS
      ASSOCIATION AUX DIGITALIQUES
      POSOLOGIE ELEVEE

    12. TROUBLE DE LA CONDUCTION VENTRICULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ASSOCIATION AUX ANTIARYTHMIQUES
      ASSOCIATION AUX BETABLOQUANTS
      ASSOCIATION AUX DIGITALIQUES
      POSOLOGIE ELEVEE

    13. TORSADE DE POINTES (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ALLONGEMENT DE QT
      ASSOCIATION AUX BETABLOQUANTS
      ASSOCIATION AUX DIURETIQUES
      ASSOCIATION AUX QUINIDINIQUES
      HYPOKALIEMIE

    14. TACHYCARDIE VENTRICULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ALLONGEMENT DE QT
      ASSOCIATION AUX BETABLOQUANTS
      ASSOCIATION AUX DIURETIQUES
      ASSOCIATION AUX QUINIDINIQUES
      HYPOKALIEMIE

    15. FIBRILLATION VENTRICULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ALLONGEMENT DE QT
      ASSOCIATION AUX BETABLOQUANTS
      ASSOCIATION AUX DIURETIQUES
      ASSOCIATION AUX QUINIDINIQUES
      HYPOKALIEMIE

    16. ELECTROCARDIOGRAMME(ANOMALIE) (CERTAIN FREQUENT)
      Augmentation de l'amplitude et de la durée de l'onde T.
      Augmentation modérée de QT.

    17. GAMMA GT(AUGMENTATION) (A CONFIRMER )
      - Drugs 1983;25,2:216.

    Précautions d'emploi

    1. HYPOKALIEMIE

    Contre-Indications

    1. TROUBLE DE LA CONDUCTION CARDIAQUE

    2. ALLONGEMENT DE L'ESPACE QT
      Allongement de QT supérieur à 0,4 seconde.

    3. EXTRASYSTOLES VENTRICULAIRES POLYMORPHES

    4. TACHYCARDIE VENTRICULAIRE

    5. CARDIOPATHIE SEVERE
      Avec ischémie sévère.

    6. INFARCTUS DU MYOCARDE
      Seulement pendant la phase aiguë.

    7. INSUFFISANCE CARDIAQUE DECOMPENSEE

    8. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE SEVERE

    9. GROSSESSE

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Doses usuelles par voie orale à augmenter progressivement :
    Première semaine : soixante milligrammes par jour.
    Deuxième semaine : cent vingt milligrammes par jour en deux prises.
    Troisième semaine : cent quatre-vingt milligrammes par jour en trois prises .
    A administrer au moment des repas.
    .
    Surveillance clinique, électrocardiographique et contrôle de la kaliémie.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 20 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie rénale
    - 3 - ELIMINATION voie fécale

    Absorption
    Le pic d'absorption se situe entre 2 et 4 heures, Sa résorption gastro-intestinale est bonne lorsque la lidoflazine est ingérée au cours d'un repas (>80%).
    Effet de premier passage important.
    Demi-Vie
    Demi- vie d'élimination d'environ 20 heures.
    Métabolisme
    La voie prépondérante de son métabolisme procède par N-déalkylation oxydative au niveau du foie.
    Elimination
    (VOIE RENALE)
    (VOIE FECALE)

    Bibliographie

    - Chest 1989;96:393-399. (INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES)
    - Facts and Comparisons Drug Newletters 1993;12:18-19. (TOXICOLOGIE) *

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil