DOPAMINE CHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 20/4/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    (DIHYDROXY-3,4 PHENYL)-2 ETHYLAMINE CHLORHYDRATE

    Ensemble des dénominations

    BANM : DOPAMINE HYDROCHLORIDE
    CAS : 62-31-7
    DCIMp : CHLORHYDRATE DE DOPAMINE
    USAN : DOPAMINE HYDROCHLORIDE
    autre dénomination : CHLORHYDRATE DE DOPAMINE
    autre dénomination : 3-HYDROXYTYRAMINE HYDROCHLORIDE
    bordereau : 1934
    code expérimentation : ASL-279
    pINNM : DOPAMINE HYDROCHLORIDE
    sel ou dérivé : DOBUTAMINE CHLORHYDRATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : DOPAMINE
    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANALEPTIQUE CARDIAQUE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Agit par stimulation des récepteurs alpha, bêta et dopaminergiques.
      Action périphérique:
      A forte dose (supérieure à 10 gammas par kilo par mn):
      Vasoconstriction alpha adrénergique direste; elève les résistances périphériques et la tension artérielle.
      A faible dose (inférieure à 10 gamma par kilo par mn):
      Provoque une vasodilatation rénaqle et mésentérique par action sur le récepteur dopaminergique spécifique.

      Action sur le myocarde:
      Stimulation adrénergique par mécanisme mixte (direct et indirect):
      Augmentation faible de la consommation d'oxygène du myocarde.
      En perfusion lente: augmente la contractilité et le débit cardiaque, réduit les résistances périphériques, ne modifie pas le rythme cardiaque ni la pression artérielle.
      Augmente le débit sanguin rénal, la filtration glomérulaire et l'élimination sodique.

    Effets Recherchés

    1. TONICARDIAQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. CHOC SEPTIQUE (principale)

    2. CHOC CARDIOGENIQUE (principale)

    3. INSUFFISANCE RENALE AIGUE(PREVENTION) (controversé)
      Prévention de l'insuffisance rénale secondaire à la perfusion d'ILII :
      - Nephrol Dial Transpl 1993;8:935.
      Efficacité controversée sur la survie et le recours à l'hémodialyse (essai randomisé négatif) :
      - Am J Med 1996:101:49-53.
      Discussion du rapport bénéfice/risque :
      - BMJ 1997;314:690-691.
      Efficacité mise en doute :
      - Clin Nephrol 1997;47:347-349.
      L'administration de dopamine à faibles doses ne réduit pas le risque d'insuffisance rénale. Etude randomisée vs placebo de malades graves en unité de soins intensifs:
      - Lancet 2000;356:2139-2143

    4. SYNDROME HEPATORENAL (à confirmer)
      Etude pilote chez 7 malades : l'association ornipressine et dopamine a entraîné une amélioration de la fonction rénale chez 4 malades :
      - Hepatology 1999;30:870-875.

    Effets secondaires

    1. NECROSE CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      EXTRAVASATION PERIVEINEUSE

      L'administration doit se faire par voie intraveineuse stricte.

    2. SYNDROME DE RAYNAUD (CERTAIN TRES RARE)

    3. EXTRASYSTOLE (CERTAIN RARE)

    4. TACHYCARDIE (CERTAIN RARE)

    5. ANGOR (CERTAIN RARE)

    6. PALPITATION (CERTAIN RARE)

    7. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    8. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)

    9. CEPHALEE (CERTAIN RARE)

    10. DYSPNEE (CERTAIN RARE)

    11. HORRIPILATION (CERTAIN RARE)

    12. POLYURIE (A CONFIRMER )
      Un cas :
      - Ann Intern Med 1987;107:941.

    Précautions d'emploi

    1. COAGULATION INTRAVASCULAIRE DISSEMINEE
      Augmenterait le risque de gangrène. Nécessite une surveillance des extrémités :
      - J R Soc Med 1997;90:80.
      - Arch Dermatol 1997;133:247-249.

    2. SPORTIFS
      Substance interdite :
      - Journal Officiel du 7 Mars 2000.

    Contre-Indications

    1. PHEOCHROMOCYTOME

    2. ARYTHMIE VENTRICULAIRE

    3. TACHYCARDIE VENTRICULAIRE

    4. HYPERTHYROIDIE

    Posologie et mode d'administration

    Solvants utilisables: serum salé ou glucosé isotoniques, Ringer lactate; ne pas utiliser avec des solutions alcalines.
    Dose usuelle en perfusion intraveineuse:
    Débuter par deux à six microgrammes par kilo et par minute; en fanction de la réponse, augmenter progressivement jusqu'à vingt à cinquante microgrammes par kilo et par minute.
    Nécessité d'une surveillance hémodynamique continue.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 0.03 heure(s)

    Demi-Vie
    0 03 h.
    Voisin de 2 minutes.
    Métabolisme
    Suit le métabolisme des catécholamines.

    Bibliographie

    - Pharmacol Rev 1972;24,1:1.
    - J.P.E.T 1971;176,2:320.
    - Inpharma 1982;366:19.
    - Inpharma 1982;367:19.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil