DOMPERIDONE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 1/10/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    CHLORO-5[[(OXO-2 DIHYDRO-2,3 1H-BENZIMIDAZOLYL-1)-3 PROPYL]-1 PIPERIDINYL-4]-1 DIHYDRO-1,3 2H-BENZIMIDAZOLONE-2

    Ensemble des dénominations

    BAN : DOMPERIDONE
    CAS : 57808-66-9
    DCF : DOMPERIDONE
    DCIR : DOMPERIDONE
    USAN : DOMPERIDONE
    bordereau : 2550
    code expérimentation : R-33812
    dci : dompéridone
    rINN : DOMPERIDONE

    Classes Chimiques


    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIEMETIQUE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Blocage des récepteurs dopaminergiques périphériques sans effet central.
      Augmente le tonus du sphincter inférieur de l'oesophage, accélère la vidange gastrique.
      Accroit le péristaltisme intestinal.

    2. secondaire
      Possède à fortes doses des activités inotrope positive et vasodilatatrice modérée.
      Stimule fortement la sécrétion de prolactine.

    Effets Recherchés

    1. ANTIEMETIQUE (principal)
      AUGMENTATION DE LA VIDANGE GASTRIQUE

    Indications Thérapeutiques

    1. NAUSEE (principale)

    2. NAUSEE DE LA CHIMIOTHERAPIE (principale)

    3. VOMISSEMENT DE LA CHIMIOTHERAPIE (principale)
      En prévention.

    4. REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN (secondaire)

    5. GASTROPARESIE (principale)
      Réduirait les symptômes et le temps de vidange gastrique (étude chez 17 malades) :
      - Am J Gastroenterol 1997;92:976-980.

    6. GASTROPARESIE DIABETIQUE (secondaire)
      - Lancet 1980;2:1145.
      - Nouv Presse Med 1982;44:3273.
      - Drugs 1998;56:429-455 (REVUE GENERALE).
      Essai randomisé dompéridone versus métoclopramide. Efficacité comparable mais incidence plus faible des troubles neurologiques centraux après dompéridone :
      - Am J Gastroenterol 1999;94:1230-1234.

    7. COLOPATHIE FONCTIONNELLE (à confirmer)
      - Gut 1983;24:1135-1140.

    Effets secondaires

    1. SYNDROME EXTRAPYRAMIDAL (CERTAIN TRES RARE)

    2. DYSTONIE AIGUE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      A type de crise oculogyre, opistotonos.
      Quelques cas rapportés chez l'enfant et l'adulte :
      - Lancet 1980;2:802.
      - Nouv Presse Med 1982;11:2298.

    3. CEPHALEE (CERTAIN RARE)

    4. SOMNOLENCE (CERTAIN RARE)
      Le plus souvent modérée.

    5. GALACTORRHEE (CERTAIN )
      - Br Med J 1983;286:1395.

    6. CRISE CONVULSIVE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES

      Quatre cas :
      - Br Med J 1984;288:1728.

    7. ARRET CARDIAQUE (A CONFIRMER )
      Quatre cas, lors de l'utilisation de fortes doses par voie intraveineuse au cours de chimiothérapie :
      - BMJ 1985;289:1579.
      - Lancet 1985;2:724.

    8. ARYTHMIE VENTRICULAIRE (A CONFIRMER )
      Deux cas, lors de l'utilisation de fortes doses par voie intraveineuse :
      - Lancet 1985;2:385.
      - Lancet 1985;2:724.

    Effets sur la descendance

    1. NON TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. GROSSESSE

    2. INSUFFISANCE RENALE
      REDUIRE LES DOSES DE 30 A 50%.

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale:
    - chez l'adulte: Trente à soixante milligrammes par jour en 3 prises.
    - chez l'enfant: Un milligramme par kilo et par jour.

    Dose usuelle par voie rectale:
    - chez l'adulte: Cent vingt à deux cent quarante milligrammes par jour.
    - chez l'enfant: Soixante à cent vingt milligrammes par jour.
    - chez le nourrisson: vingt à quarante milligrammes par jour.

    Dose usuelle par voie intramusculaire ou intraveineuse :
    - chez l'adulte: Quatre à dix milligrammes par jour.
    - chez l'enfant: Trois cents microgrammes par kilo et par jour; cette dose peut être augmentée, sans dépasser un milligramme par kilo et par jour.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 7.50 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Biodisponibilité: 13 à 17% par voie orale (premier passage hépatique et intestinal).
    Augmentée par l'absorption 1,5 h après un repas, réduite par l'administration simultanée ou préalable de cimétidine ou de bicarbonate.
    90% par voie IM.
    Pic plasmatique : 10 à 30mn après administration orale ou IM, 1 à 2 h après administration rectale.
    Répartition
    Volume de distribution: 5,7 l/kg;
    Fixation protéique: 92%;
    Ne passe pas la barrière hémato-encéphalique.

    Demi-Vie
    7,5 h.
    20,8 heures en cas d'insuffisance rénale sévère.
    Métabolisme
    Métabolisme rapide et intense par hydroxylation et déalkylation.
    Elimination
    Voie rénale.
    Elimination principalement uriniare sous forme de métabolites glycuroconjugués.

    Bibliographie

    - Drugs 1982;24:360-400.
    - Postgrad Med J 1979;55, Suppl 1.
    - Ann Pharmacother 1999;33:429-440.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil