RESERPILINATE DE DIMETHYLAMINOETHYLE DICHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 13/12/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    DIMETHOXY-10BETA,11BETA METHYL-19 OXA-18 3BETA,15ALPHA,20BETA- YOHIMBENE16-CARBOXYLATE-16BETA DE DIMETHYLAMINO-2 ETHYLEDICHLORHYDRATE

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : DICHLORHYDRATE DE RESERPILINATE DE DIMETHYLAMINOETHYLE
    bordereau : 487

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base


    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIHYPERTENSEUR (principale certaine)

    2. SYMPATHOLYTIQUE (secondaire certaine)
      Beaucoup moins importante qu'avec la réserpine.

    3. CATECHOLAMINES DEPLETEUR (secondaire certaine)
      Beaucoup moins importante qu'avec la réserpine.

    4. NEUROLEPTIQUE (secondaire certaine)
      Beaucoup moins importante qu'avec la réserpine.

    5. SEDATIF (secondaire certaine)
      Beaucoup moins importante qu'avec la réserpine.

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Analogue à celui e la réserpine (à confirmer).

    Effets Recherchés

    1. HYPOTENSEUR (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. HYPERTENSION ARTERIELLE (principale)

    Effets secondaires

    1. SIALORRHEE (CERTAIN RARE)

    2. DIARRHEE (CERTAIN RARE)

    3. ANOREXIE (CERTAIN RARE)

    4. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)

    5. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    6. CONSTIPATION (CERTAIN RARE)

    7. CONGESTION NASALE (CERTAIN RARE)

    8. SOMNOLENCE (CERTAIN RARE)

    9. ASTHENIE (CERTAIN RARE)

    10. DYSPNEE (CERTAIN TRES RARE)

    11. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN FREQUENT)

    12. HYPOTENSION ORTHOSTATIQUE (CERTAIN FREQUENT)

    13. BRADYCARDIE (CERTAIN FREQUENT)
      Modérée, inférieure à celle induite par la réserpine.

    14. ARYTHMIE (CERTAIN TRES RARE)
      En cas d'association aux digitaliques et aux quinidiniques.

    15. LIBIDO(DIMINUTION) (CERTAIN RARE)

    Effets sur la descendance

    1. TOXICITE PERINATALE
      Par analogie à la reserpine:
      Bradycardie, hypothermie, congestion nasale et hypersécrétion bronchique pouvant entraîner une détresse respiratoire du nouveau-né lors de l'administration de réserpine en fin de grossesse.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. EPILEPSIE

    2. INSUFFISANCE CARDIAQUE

    3. ASTHME

    4. ANESTHESIE GENERALE

    5. INSUFFISANCE RENALE SEVERE

    Contre-Indications

    1. ETAT DEPRESSIF
      Surtout s'il existe une tendance suicidaire.

    2. ULCERE GASTRODUODENAL

    3. COLITE ULCEREUSE

    4. ELECTROCHOC

    5. GROSSESSE

    6. ALLAITEMENT

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale chez l'adulte:
    Débuter par trente à quarante cinq milligrammes par jour en 3 prises au moment des repas, durant 3 à 4 semaines, puis adapter en fonction des résultats.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil