AMINOPROMAZINE FUMARATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 30/6/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    fumarate de 10-[2,3-bis-(diméthylamino)propyl]phénothiazine

    Ensemble des dénominations

    BANM : PROQUAMEZINE FUMARATE
    CAS : 3688-62-8
    autre dénomination : FUMARATE D'AMINOPROMAZINE
    autre dénomination : PROQUAMEZINE FUMARATE
    autre dénomination : TETRAMEPROZINE FUMARATE
    bordereau : 301
    code expérimentation : Bayer-A-124
    code expérimentation : RP-3828
    rINNM : AMINOPROMAZINE FUMARATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : AMINOPROMAZINE
    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. SPASMOLYTIQUE (principale certaine)

    2. PSYCHOLEPTIQUE (principale certaine)

    3. NEUROLEPTIQUE (principale certaine)

    4. ANTIDELIRANT (principale certaine)

    5. ANTIHALLUCINATOIRE (principale certaine)

    6. ANTISEROTONINE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Spasmolytique vis-à-vis des agents spasmogènes cholinergiques.
      Possède par ailleurs les autres propriétés des phénothiazines.

    Effets Recherchés

    1. SPASMOLYTIQUE (principal)

    2. ANTIDELIRANT (principal)

    3. ANTIHALLUCINATOIRE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. SPASME VISCERAL (principale)

    Effets secondaires

    1. GYNECOMASTIE (CERTAIN )
      - Concours Med 1989;111:1171-1176.

    2. SOMNOLENCE (CERTAIN RARE)

    3. ASTHENIE (CERTAIN TRES RARE)

    4. VERTIGE (CERTAIN TRES RARE)

    5. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    6. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN TRES RARE)

    7. HEPATITE CHOLESTATIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    8. ICTERE CHOLESTATIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    9. PORPHYRIE CUTANEE(AGGRAVATION) (CERTAIN )

    10. GLAUCOME AIGU(CRISE DE) (CERTAIN )
      Très fréquent chez les sujets anatomiquement prédisposés à la fermeture de l'angle iridocornéen.

    11. DYSKINESIE TARDIVE (A CONFIRMER )
      Survenant à l'arrêt du traitement.

    Précautions d'emploi

    1. ANESTHESIE GENERALE

    2. ALLAITEMENT
      Bien qu'aucun accident n'ait été décrit.

    Contre-Indications

    1. GLAUCOME A ANGLE FERME

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale chez l'adulte:
    Cinquante à cent cinquante milligrammes par jour en 3 à 4 prises.
    Posologie progressive et fractionnée;
    Surveillance de la numération formule sanguine.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale
    - 2 - ELIMINATION voie fécale
    - 3 - ELIMINATION voie biliaire
    - 4 - REPARTITION lait

    Absorption
    Bonne résorption par le tube digestif.

    Répartition
    Cycle entérohépatique.Répartition dans tous les organes, concentrations maximales dans les poumons, le foie , les surrénales, la rate.
    Passe dans le lait.
    Métabolisme
    Hépatique: sulfoxydation, déalkylation du groupe dialkyl amino; hydroxylation sur noyaux et glucuroconjugaison;
    Oxydation du groupe dialkyl amino en N-oxyde.
    Elimination
    Voie rénale.
    Nombreux métabolites.
    Voie fécale.
    Nombreux métabolites.
    Voie biliaire.
    Nombreux métabolites.

    Bibliographie

    - Neuropsychopharmacology; Excerpta Medica Foundation 1967.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil