ETHAMBUTOL DICHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 12/7/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : CHLORHYDRATE D'ETHAMBUTOL
    autre dénomination : DICHLORHYDRATE D'ETHAMBUTOL
    autre dénomination : ETHAMBUTOL CHLORHYDRATE
    bordereau : 1289

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : ETHAMBUTOL
    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIBACTERIEN (principale certaine)

    2. ANTIBIOTIQUE ANTIBACTERIEN (principale certaine)

    3. ANTIBIOTIQUE ANTITUBERCULEUX (principale certaine)

    4. CHELATEUR (secondaire certaine)
      CHELATEUR DES IONS METALLIQUES DIVALENTS, EN PARTICULIER ZINC ET CUIVRE.

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Agit sur les bacilles tuberculeux intra et extracellulaires en phase de multiplication.
      Réduirait la biosynthèse de l'ARN et de l'ADN.
      Pourrait former des chélates avec certains métaux indispensables à la bactérie.

    Effets Recherchés

    1. MYCOBACTERIUM TUBERCULOSIS (principal)

    2. MYCOBACTERIES ATYPIQUES (accessoire)
      SENSIBILITE VARIABLE SELON LES SOUCHES.

    Indications Thérapeutiques

    1. TUBERCULOSE (principale)
      En association avec d'autres antituberculeux :
      - Biomedicine 1990;44:21-23.

    2. INFECTION A MYCOBACTERIES ATYPIQUES (secondaire)

    3. MALADIE DE CROHN (à confirmer)
      En association avec l'isoniazide et la rifampicine, pas d'effet décelable :
      - Gut 1994;35:363-368.

    Effets secondaires

    1. DOULEUR ARTICULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Par réaction d'hypersensibilité.

    2. FIEVRE (CERTAIN TRES RARE)
      Par hypersensibilité.

    3. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN RARE)
      Par hypersensibilité, maculopapuleuse.

    4. LICHEN PLAN (A CONFIRMER )
      Un cas, sur les zones exposées à la lumière :
      - Acta Derm Venereol 1980;61:89.
      Un cas rapporté :
      - Pharmacotherapy 1994;14:561-571.

    5. ERUPTION LICHENOIDE (A CONFIRMER )
      Un cas, sur les parties du corps exposées à la lumière :
      - J Am Acad Dermatol 1995;33:675-676.

    6. PRURIT (CERTAIN RARE)

    7. URTICAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    8. ACNE (CERTAIN TRES RARE)

    9. PURPURA VASCULAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    10. VASCULARITE (CERTAIN TRES RARE)

    11. ALOPECIE (CERTAIN TRES RARE)

    12. ANOREXIE (CERTAIN TRES RARE)

    13. DOULEUR ABDOMINALE (CERTAIN TRES RARE)

    14. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    15. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    16. DOULEUR EPIGASTRIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    17. DIARRHEE (CERTAIN TRES RARE)

    18. LEUCOPENIE (CERTAIN TRES RARE)
      Mécanisme immunoallergique.

    19. HEPATITE CHOLESTATIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Réversible à l'arrêt du traitement :
      - Br Med J 1986;292:866.

    20. ICTERE (CERT