POLYMYXINE B SULFATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 26/10/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    ANTIBIOTIQUE OBTENU A PARTIR DE CULTURES DE BACILLUS POLYMYXA

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : POLYMYXINE SULFATE
    autre dénomination : SULFATE DE POLYMYXINE
    autre dénomination : SULFATE DE POLYMYXINE B
    bordereau : 1274
    sel ou dérivé : COLISTINE MESILATE SODIQUE
    sel ou dérivé : COLISTINE SULFATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIBIOTIQUE (principale certaine)

    2. ANTIBACTERIEN (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Activité bactéricide par action directe sur la membrane cytoplasmique.
      Agirait comme un agent surfactif en s'insérant entre les couches lipidiques et protidiques de la membrane.
      Modification de sa perméabilité.
      Résistance croisée totale avec la colistine.

    Effets Recherchés

    1. ANTIBIOTIQUE (principal)

    2. ANTIBACTERIEN (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. INFECTION URINAIRE (principale)
      A entérobactéries multirésistantes.

    2. SEPTICEMIE (principale)
      A entérobactéries multirésistantes et à Pseudomonas.

    3. INFECTION BRONCHOPULMONAIRE (principale)
      A entérobactéries multirésistantes et à pseudomonas.

    4. DIARRHEE (principale)
      A enterobacteries

    5. INFECTION INTESTINALE (principale)
      A Enterobacter.

    6. CHIRURGIE DIGESTIVE(PREPARATION) (principale)

    7. MENINGITE A ENTEROBACTER (secondaire)

    8. MENINGITE A PSEUDOMONAS AERUGINOSA (secondaire)
      Voies IM et IV.

    Effets secondaires

    1. FIEVRE (CERTAIN RARE)

    2. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)

    3. TROUBLE PSYCHIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      INSUFFISANCE RENALE
      SUJET AGE
      TRAITEMENT PROLONGE

    4. CRISE CONVULSIVE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      VOIE INTRAVEINEUSE

    5. NEPHROPATHIE TUBULO-INTERSTITIELLE AIGUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      VOIE PARENTERALE
      FORTE DOSE

      Condition(s) Favorisante(s) :
      INSUFFISANCE RENALE PREEXISTANTE

    6. INSUFFISANCE RENALE AIGUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES

      Condition(s) Favorisante(s) :
      INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE

    7. PROTEINURIE (CERTAIN TRES RARE)

    8. HEMATURIE (CERTAIN TRES RARE)

    9. UREE SANGUINE(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)

    10. PARESTHESIE DES EXTREMITES (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      DEFICIT EN VITAMINE B12
      INSUFFISANCE RENALE

    11. PARESTHESIE PERIBUCCALE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      DEFICIT EN VITAMINE B12
      INSUFFISANCE RENALE

    12. SYNDROME VESTIBULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      INSUFFISANCE RENALE

    13. VERTIGE (CERTAIN )

    14. ATTEINTE COCHLEAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      INSUFFISANCE RENALE

    15. SURDITE (CERTAIN )

    16. SYNDROME MENINGE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      INSUFFISANCE RENALE

    17. HYPOTONIE MUSCULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      INSUFFISANCE RENALE

    18. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      INSUFFISANCE RENALE

    19. ATAXIE (CERTAIN TRES RARE)

    20. REACTION ALLERGIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    21. URTICAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    22. DEPRESSION RESPIRATOIRE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ANESTHESIE GENERALE AVEC CURARISANTS
      ASSOCIATION AUX AMINOSIDES

    23. DOULEUR AU POINT D'INJECTION (CERTAIN FREQUENT)

    24. KALIEMIE(DIMINUTION) (CERTAIN TRES RARE)

    25. BLOC NEUROMUSCULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ANESTHESIE GENERALE AVEC CURARISANTS
      ASSOCIATION AUX AMINOSIDES

    26. EOSINOPHILIE (CERTAIN TRES RARE)

    27. LEUCOPENIE (CERTAIN TRES RARE)

    28. GRANULOPENIE (CERTAIN TRES RARE)

    29. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    30. ANURIE (CERTAIN TRES RARE)

    31. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    32. SYNDROME MYASTHENIQUE (CERTAIN )

    33. MYASTHENIE(AGGRAVATION) (CERTAIN )

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE RENALE

    2. SUJET AGE

    3. MYASTHENIE

    Contre-Indications

    1. INSUFFISANCE RENALE SEVERE

    2. VOIE INTRAPERITONEALE

    3. ALLERGIE AUX POLYMYXINES

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE
    - 2 - INTRAMUSCULAIRE
    - 3 - INTRAVEINEUSE
    - 4 - INTRATHECALE
    - 5 - INTRAPLEURALE
    - 6 - INTRAARTICULAIRE
    - 7 - INTRAVESICALE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale:
    Un milligramme est équivalent à dix mille unités.
    - chez l'adulte:
    Trois à quatre cents milligrammes par jour en 3 prises.
    - chez l'enfant de 2 à 5ans:
    Cent cinquante à deux cent vingt cinq milligrammes par jour en 3 prises.
    - chez l'enfant au dessous de 2 ans:
    Cinquante à cent cinquante milligrammes par jour en 3 prises.

    Dose usuelle par voie intramusculaire ou intraveineuse:
    Un et demi à deux et demi milligrammes par kilo et par jour (1,5 à 2,5 mg/kg/jr) en 3 injections sans dépasser 200 mg.

    Dose usuelle par voie intrarachidienne chez l'adulte:
    Deux à cinq milligrammes par jour en 1 injection.

    Injections locales : pleurales, articulaires, vésicales: solution de 0,1 à 1%; résorption locale à considérer.
    Surveillance régulière du système nerveux et des fonctions rénales.
    Emploi déconseillé en cas d'insuffisance rénale.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 4 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie fécale
    - 3 - ELIMINATION voie rénale
    - 4 - ELIMINATION hémodialyse

    Absorption
    Très peu absorbé par le tractus digestif.
    Absoption plus importante chez le nouveau-né.
    Après intramusculaire, resorption rapide.
    Répartition
    Liaison aux protéines sériques voisine de 75 à 85%.
    Ne franchit pas la barrière méningée .
    Ne franchit pas la barrière placentaire.
    Ne passe pas dans la bile.
    Ne diffuse pas dans les cellules.
    Par voie IM, le pic du taux sérique est atteint en 1 h 30 , atteignant 3 à 5 microgrammes /ml après injections de 50 mg.
    Ne passe pas dans le lait.
    Demi-Vie
    4 heures.
    Métabolisme
    Partiellement métabolisé.
    Elimination
    Voie fécale:
    Après administration par voie orale, une très faible quantité est éliminé dans les fécès sous forme inchangée.
    Voie rénale:
    Après administration parentérale, élimination urinaire (80%) lente par filtration glomérulaire , mais seule une faible fraction reste active.
    Hémodialyse:
    Dialysance assez faible par rein artificiel.

    Bibliographie

    - Ann Pharmacother 1999;33:960-967. (102 références)

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil