NEOARSPHENAMINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 5/7/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    (AMINO-3'DIHYDROXY-4,4'ARSENOBENZENE-3)METHANESULFINATE DE SODIUM

    Ensemble des dénominations

    DCF : NEOARSPHENAMINE
    DCIR : NEOARSPHENAMINE
    autre dénomination : NEOARSAMINOL
    autre dénomination : NEOARSENOBENZOL
    autre dénomination : NEOARSPHENOLAMINE
    autre dénomination : NEOSALVARSAN
    autre dénomination : NOVARSENOBENZENE
    autre dénomination : NOVARSENOBENZOL
    bordereau : 1174

    Classes Chimiques


    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIPARASITAIRE (principale certaine)

    2. SPIRILLICIDE (principale certaine)

    3. ANTIBACTERIEN (principale certaine)
      BACTERICIDE

    4. ANTIPROTOZOAIRE (secondaire certaine)

    5. AMOEBICIDE (secondaire certaine)

    6. AMOEBICIDE DE CONTACT (secondaire certaine)

    7. TRYPANOCIDE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      L'action antiparasitaire est probablement dûe à une inactivation des groupements thiols des enzymes du parasite.
      Action amoebicide dite de contact dans l'amibiase intestinale.
      Médicament de la cure d'entretien de l'amibiase actif sur les formes Minuta de Entamoeba Dysenteriae et sur ses kystes.

    Effets Recherchés

    1. ANTISEPTIQUE (principal)

    2. ANTISEPTIQUE BUCCO-PHARYNGE (principal)

    3. ANTISYPHILITIQUE (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. ANTISEPSIE BUCCOPHARYNGEE (principale)
      Proposé comme antiseptique buccal et pharyngé en cas d'angine microbienne, de stomatite et de pyorrhée alvéolodentaire

    2. ANGINE DE VINCENT (principale)

    3. SYPHILIS (secondaire)
      En cas d'allergie à la pénicilline.

    Effets secondaires

    1. BOUFFEE VASOMOTRICE (CERTAIN TRES RARE)

    2. HYPERHIDROSE (CERTAIN TRES RARE)

    3. DYSPNEE (CERTAIN TRES RARE)

    4. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN TRES RARE)

    5. PRECORDIALGIE (CERTAIN TRES RARE)

    6. FIEVRE (CERTAIN TRES RARE)

    7. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)

    8. SYNDROME DE STEVENS-JOHNSON (CERTAIN TRES RARE)

    9. PURPURA (CERTAIN RARE)
      Thrombopénique ou non.

    10. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    11. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    12. ICTERE (CERTAIN TRES RARE)

    13. HEPATITE CHOLESTATIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    14. ANEMIE (CERTAIN TRES RARE)

    15. ANEMIE HEMOLYTIQUE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      DEFICIT EN G6PD

    16. NEUTROPENIE (CERTAIN RARE)

    17. AGRANULOCYTOSE (CERTAIN TRES RARE)

    18. THROMBOPENIE (CERTAIN TRES RARE)

    19. APLASIE MEDULLAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE RENALE

    2. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    3. INSUFFISANCE CARDIAQUE

    4. DEFICIT EN G6PD

    5. ECZEMA

    Contre-Indications

    1. MALADIE D'ADDISON

    2. HEMOPHILIE

    3. ENFANT DE MOINS DE 30 MOIS

    4. GROSSESSE

    5. ALLAITEMENT

    Posologie et mode d'administration

    N'a été commercialisé en France que comme désinfectant bocco-pharyngé:
    * traitement de la syphilis:
    Dose usuelle par voie intraveineuse :
    - chez l'adulte:
    Cent cinquante à six cents milligrammes par jour tous les 5 à 7 jours jusuqu'à un total de quatre à six grammes par cure, avec un intervalle entre 2 cures de 4 à 12 semianes.
    Dose maximale: neuf cents milligrammes par jour.
    - chez l'enfant de 30 mois à 15 ans:
    Dose usuelle: Dix à quinze milligrammes par kilo et par jour.
    Dose maximale: cent milligrammes par kilo et par jour.
    les doses seront atteintes très progressivement.

    Bibliographie

    - Experimental Chemotherapy; Ed Schnitzer et Hawking ; Academic Press 1963.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil