SEVOFLURANE

Introduction dans BIAM : 5/9/1996
Dernière mise à jour : 13/4/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    éther fluorométhylique du 2,2,2-trifluoro-1-(trifluorométhyl)éthyle

    Ensemble des dénominations

    BAN : SEVOFLURANE
    CAS : 28523-86-6
    DCIR : SEVOFLURANE
    USAN : SEVOFLURANE
    bordereau : 3041
    code expérimentation : BAX-3084
    code expérimentation : MR-654
    rINN : SEVOFLURANE
    sel ou dérivé : DESFLURANE
    sel ou dérivé : ENFLURANE
    sel ou dérivé : HALOTHANE
    sel ou dérivé : ISOFLURANE
    sel ou dérivé : METHOXYFLURANE

    Classes Chimiques


    Regime : liste I
    Remarque sur le regime : JO 14/02/2001

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANESTHESIQUE GENERAL (principale certaine)

    2. ANESTHESIQUE VOLATIL HALOGENE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Concentration alvéolaire minimale sous oxygène pur voisine de 2% chez l'adulte.
      Possède une plus faible solubilité dans le sang que l'isoflurane ou l'halothane, ce qui facilite l'induction et accélère l'élimination et le réveil.
      Exerce des effets centraux, cardiovasculaires et respiratoires proches de l'isoflurane.
      Entraîne une vasodilatation cérébrale et une augmentation de la pression intracrânienne.
      Ne perturberait pas l'autorégulation de la circulation cérébrale.
      Ne provoquerait que peu d'activation sympathique (peu ou pas de tachycardie).
      Ne sensibiliserait pas le myocarde aux effets arythmogènes des catécholamines.

    Effets Recherchés

    1. ANESTHESIQUE GENERAL (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. ANESTHESIE GENERALE (principale)

    Effets secondaires

    1. NAUSEE (CERTAIN FREQUENT)

    2. VOMISSEMENT (CERTAIN FREQUENT)

    3. TOUX (CERTAIN FREQUENT)

    4. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN FREQUENT)

    5. DEPRESSION RESPIRATOIRE (CERTAIN FREQUENT)

    6. HYPERTHERMIE MALIGNE (CERTAIN TRES RARE)

    7. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN TRES RARE)
      Lors de l'induction.

    8. BRONCHOSPASME (CERTAIN TRES RARE)
      Lors de l'induction.

    9. INSUFFISANCE RENALE (A CONFIRMER )
      Risque potentiel de néphropathie due au fluor.

    10. CRISE CONVULSIVE (A CONFIRMER )
      Un cas de convulsions généralisées, au réveil, après 75 minutes d'anesthésie :
      - Acta Anesthesiologica Scand 1996;40:953-954.
      Un cas au cours d'une anesthésie profonde chez un enfant sans antécédent épileptique:
      - Anesthesiology 1997;87:1579-1582.

    11. NEUROPATHIE PERIPHERIQUE (CERTAIN )
      Chez des volontaires sains.
      2 cas graves à la suite d'anesthésies de 8 heures, 6 cas plus bénins parmi les 12 autres volontaires :
      - Pharmacotherapy 1999;19:1173-1176.

    Effets sur la descendance

    1. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. CONVULSIONS(ANTECEDENTS)
      Un cas décrit.

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE
      Information manquante.

    2. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    3. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE

    4. HYPERSENSIBILITE AUX ANESTHESIQUES HALOGENES

    5. HYPERTHERMIE MALIGNE(ANTECEDENTS)

    6. ACCOUCHEMENT
      Risque hémorragique.

    Voies d'administration

    - 1 - RESPIRATOIRE

    Posologie et mode d'administration

    Doses usuelles chez l'adulte :
    - Induction : 1,8 à 5 pour cent dans un mélange protoxyde/oxygène.
    - Entretien : 0,75 à 3 pour cent dans un mélange protoxyde/oxygène.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie pulmonaire
    - 2 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Administré en inhalation.
    Induction en une à deux minutes.
    Métabolisme
    3 à 6% de la dose sont métabolisés en ions fluorures inorganiques et hexafluoroisopropanol qui subit une glucuroconjugaison.
    Elimination
    *Voie pulmonaire : principale voie d'élimination.
    *Voie rénale : la fraction métabolisée est éliminée dans les urines.

    Bibliographie

    - Drugs 1996;51:658-700.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil