ETHAVERINE CHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 27/7/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    DIETHOXY-6,7(DIETHOXY-3,4 BENZYL)-1 ISOQUINOLEINE CHLORHYDRATE

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : CHLORHYDRATE D'ETHAVERINE
    autre dénomination : CHLORHYDRATE DE PERPARINE
    autre dénomination : CHLORHYDRATE DE TETRAETHOXYBENZYLISOQUINOLEINE
    autre dénomination : PERPARINE CHLORHYDRATE
    bordereau : 2112

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. SPASMOLYTIQUE (principale certaine)
      EFFET RELAXANT SUR LES FIBRES MUSCULAIRES LISSES DES GROS VAISSEAUX, DES INTESTINS, DES VOIES BILIAIRES ET DES URETERES

    2. SPASMOLYTIQUE MUSCULOTROPE (principale certaine)
      EFFET DIRECT SUR LES FIBRES MUSCULAIRES LISSES

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Spasmolytique agissant au niveau des vaisseaux, bronches, intestin, uretère et vésicule biliaire.
      Spasmolytique musculotrope: agit directement sur la fibre lisse et se comporte comme un antagoniste du calcium au niveau de la membrane cellulaire, et élève le 3'5'AMP par inhibition de la phosphodiestérase.
      Effet sensible surtout sur un tonus musculaire exagéré.
      Mécanisme particulier au niveau vasculaire.
      Relâchement des muscles lisses des gros vaisseaux et des artérioles avec diminution des résistances périphériques et augmentation du débit sanguin ,notamment
      - au niveau cérébral, dans les zones ischémiques.
      - au niveau coronaire, mais l'effet antiangoreux résultant est limité du fait que la vasodilatation est associée à une augmentation du travail, ne donnant un bilan en oxygène que légèrement positif.
      - au niveau du labyrynthe.

    Effets Recherchés

    1. ANTISPASMODIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. SPASME VISCERAL (principale)
      En particulier spasmes digestifs et urétéraux.

    2. SPASME VASCULAIRE (principale)
      Est proposée dans certains troubles vasomoteurs périphériques.

    Effets secondaires

    1. BOUFFEE VASOMOTRICE (CERTAIN RARE)

    2. HYPERHIDROSE (CERTAIN RARE)

    3. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    4. ANOREXIE (CERTAIN )

    5. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    6. SOMNOLENCE (CERTAIN TRES RARE)

    7. VERTIGE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    8. CEPHALEE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. HYPOTENSION ARTERIELLE

    Contre-Indications

    1. BLOC AURICULOVENTRICULAIRE

    2. GLAUCOME A ANGLE FERME

    3. ENFANT DE MOINS DE 15 ANS

    4. GROSSESSE
      Inocuité non établie.

    5. ALLAITEMENT
      Inocuité non établie.

    Posologie et mode d'administration

    N'est commercialisé en fance que sous forme d'association.
    Dose usuelle par voie orale chez l'adulte:
    Trois cents à six cents milligrammes par jour en plusieurs prises.

    Pharmaco-Cinétique


    Absorption
    INFORMATION MANQUANTE

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil