MINAPRINE DICHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 9/3/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    <[(METHYL-4 PHENYL-6 PYRIDAZINYL-3)AMINO]-2 ETHYL>-4 MORPHOLINE DICHLORHYDRATE

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : AGR 1240
    autre dénomination : CB 30038
    autre dénomination : CHLORHYDRATE DE MINAPRINE
    autre dénomination : DICHLORHYDRATE DE MINAPRINE
    autre dénomination : MINAPRINE CHLORHYDRATE
    bordereau : 2393

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : MINAPRINE
    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. PSYCHOANALEPTIQUE (principale certaine)

    2. THYMERETIQUE (secondaire certaine)
      ACTIVITE FAIBLE,DEMONTREE IN VITRO A DE FORTES CONCENTRATIONS

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Psychotrope atypique.
      L'effet nooanaleptique serait en relation avec un antagonisme vis-à-vis de la glycine (neuromédiateur inhibiteur), ainsi qu'à une diminution de son recaptage; à fortes doses activité épileptogène.
      Entraine une augmentation du taux d'acétylcholine dans la zone striatale (pourrait provenir d'une levée d'inhibition glycinergique exercée au niveau présynaptique sur les voies cholinergiques).
      Entraine une augmentation du taux de sérotonine au niveau cérébral.
      Se comporte comme un agoniste dopaminergique (ralentit le turn-over de la dopamine).
      Possède à fortes doses, une activité IMAO discrète, ne se manifestant qu'au niveau cérébral.

    Effets Recherchés

    1. PSYCHOSTIMULANT (principal)

    2. STIMULANT DU SNC (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. PSYCHASTHENIE (principale)

    2. APRAGMATISME (principale)

    3. TROUBLE DE LA LIBIDO (principale)

    4. TROUBLE DE LA MEMOIRE (à confirmer)
      Essai randomisé de phase II :
      - Therapie 1996;51:155-162.

    Effets secondaires

    1. TREMBLEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    2. CEPHALEE (CERTAIN TRES RARE)

    3. HYPERTONIE MUSCULAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    4. AGRESSIVITE (CERTAIN TRES RARE)

    5. CONFUSION MENTALE (CERTAIN TRES RARE)

    6. SOMNOLENCE (CERTAIN TRES RARE)

    7. INSOMNIE (CERTAIN TRES RARE)

    8. DOULEUR MUSCULAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    9. DOULEUR EPIGASTRIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    10. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    11. CONSTIPATION (CERTAIN TRES RARE)

    12. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)

    13. PRURIT (CERTAIN TRES RARE)

    14. CRISE CONVULSIVE (CERTAIN TRES RARE)

    15. AGRANULOCYTOSE (A CONFIRMER )
      Trois cas d'agranulocytose aiguë :
      - Presse Med 1993;22:82-83.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. ANTECEDENTS CONVULSIFS

    Contre-Indications

    1. EPILEPSIE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie roale chez l'adulte:
    Cent à deux cent cinquante milligrammes par jour en 2 ou 3 prises.
    Début d'action après 1 semaine, pleine activité au bout de 2 à 3 semaines.

    Bibliographie

    - CNS Drugs 2000;13:35-45.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil