ETYBENZATROPINE BROMHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 10/6/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    DIPHENYLMETHOXY-3 N-ETHYL NORTROPANE BROMHYDRATE

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : BROMHYDRATE D'ETYBENZATROPINE
    autre dénomination : BROMURE D'ETHYBENZATROPINE
    autre dénomination : BROMURE D'ETYBENZATROPINE
    autre dénomination : ETYBENZATROPINE BROMURE
    bordereau : 199

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIPARKINSONIEN (principale certaine)

    2. PARASYMPATHOLYTIQUE (principale certaine)

    3. ANTICHOLINERGIQUE CENTRAL (principale certaine)

    4. ANTIHISTAMINIQUE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Action anticholinergique centrale; agit surtout dans les troubles extramyramidaux provoqués par les neuroleptiques.
      Au niveau périphérique, légère action parasympatholytique.

    Effets Recherchés

    1. ANTIPARKINSONIEN (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. SYNDROME PARKINSONIEN (principale)

    Effets secondaires

    1. DYSURIE (CERTAIN RARE)

    2. RETENTION AIGUE D'URINE (CERTAIN RARE)

    3. SECHERESSE DE LA BOUCHE (CERTAIN FREQUENT)

    4. MYDRIASE (CERTAIN TRES RARE)

    5. TACHYCARDIE (CERTAIN FREQUENT)

    6. CONSTIPATION (CERTAIN FREQUENT)

    7. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN TRES RARE)

    8. SOMNOLENCE (CERTAIN TRES RARE)

    9. TROUBLE DE L'ACCOMMODATION (CERTAIN TRES RARE)

    10. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    11. BOURDONNEMENT D'OREILLE (CERTAIN TRES RARE)

    12. GLAUCOME AIGU(CRISE DE) (CERTAIN )
      Très fréquent chez les sujets anatomiquement prédisposés à la fermeture de l'angle iridocornéen.

    Pharmaco-Dépendance

    1. RISQUE MAJEUR
      RISQUE MAJEUR CHEZ LES MALADES AYANT PRIS DES NEUROLEPTIQUES

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE CORONARIENNE

    2. TACHYCARDIE

    3. ILEUS PARALYTIQUE

    Contre-Indications

    1. ADENOME PROSTATIQUE

    2. GLAUCOME A ANGLE FERME

    Posologie et mode d'administration

    N'est plus commercialisé en France.
    Dose usuelle par voie orale chez l'adulte:
    Cinq à vingt milligrammes par jour en moyenne; augmenter progressivement la dose pour tester la sensibilité du malade.
    Dose maximum: trente milligrammes par jour , posologie toujours progressive.
    Il existe avec l'etybenzatropine un risque majeur de toxicomanie, en particulier chez les patients ayant pris des neuroleptiques.
    - Concours Médical 1990;112:32:2955.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil