CYPROHEPTADINE CHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 2/7/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    (DIBENZO[A-E]CYCLOHEPTATRIENYLIDENE-5)-4METHYL-1 PIPERIDINE CHLORHYDRATE

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : CHLORHYDRATE DE CYPROHEPTADINE
    bordereau : 135

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : CYPROHEPTADINE

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIHISTAMINIQUE (principale certaine)

    2. ANTIHISTAMINIQUE H1 (principale certaine)

    3. ANTISEROTONINE (principale certaine)

    4. SEDATIF (principale certaine)

    5. ANTICHOLINERGIQUE (secondaire certaine)

    6. ANESTHESIQUE LOCAL (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Action antihistaminique par antagonisme compétitif de l'histamine au niveau des récepteurs , d'où inhibition de la plupart des actions de l'histamine: hypotension, action sur les fibres lisses de l'intestin et des bronches, action sur la perméabilité capillaire, effet stimulant sur la médullosurrénale, phénomènes allergiques et anaphylactiques.
      Ne modifie pas l'action de l'histamine sur les glandes exocrines.
      Action sur le système enrveux autonome: semble inhiber les phénomènes de capture des catécholamines.
      (Pourrait augmenter la sensibilité à la chloroquine de P. Falciparum chloroquino-résistant.)

    2. secondaire
      Action dépressive sur le système nerveux central en relation avec l'action anticholinergique centrale et l'action antihistaminique.
      Stimulant de l'appétit.
      Faible activité anesthésique locale et parasympatholytique.

    Effets Recherchés

    1. ANTIHISTAMINIQUE (principal)

    2. ANTIALLERGIQUE (principal)

    3. ANTISEROTONINE (principal)

    4. OREXIGENE (principal)

    5. SEDATIF (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. RHINITE ALLERGIQUE (principale)

    2. RHINITE VASOMOTRICE (principale)

    3. PRURIT (principale)

    4. URTICAIRE (principale)
      Essentiellement l'urticaire aiguë.

    5. ALLERGIE MEDICAMENTEUSE (principale)
      De type I ou III.

    6. ANOREXIE (principale)

    7. MAIGREUR (principale)

    8. SYNDROME CARCINOIDE (secondaire)
      Normalisation de la symptomatologie::flush,diarrhée,perte de poids et des taux urinaires de 5HIAA chez un sujet âge présentant une tumeur métastasée..Rémission d'un an:
      -Ann Intern Med 1989,111,760-761

    9. SPASTICITE (à confirmer)
      Activité antispastique :
      - J Neurol Neurosurg Psychiatry 1982;45:923.

    10. AKATHISIE DES NEUROLEPTIQUES (à confirmer)
      - Br J Psychiatry 1995;167:483-486.

    Effets secondaires

    1. ASTHENIE (CERTAIN TRES RARE)

    2. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN RARE)

    3. RETENTION D'URINE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Lié à l'effet anticholinergique.

    4. TACHYCARDIE (CERTAIN RARE)
      Lié à l'effet anticholinergique.

    5. SECHERESSE DE LA BOUCHE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Lié à l'effet anticholinergique.

    6. ANOREXIE (CERTAIN RARE)

    7. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    8. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    9. DIARRHEE (CERTAIN TRES RARE)

    10. CONSTIPATION (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Lié à l'effet anticholinergique.

    11. SYNDROME EXTRAPYRAMIDAL (CERTAIN TRES RARE)

    12. SOMNOLENCE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      DEBUT DE TRAITEMENT
      FORTES DOSES

    13. VERTIGE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      DEBUT DE TRAITEMENT

    14. INSOMNIE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ENFANT

    15. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ENFANT

    16. HALLUCINATION (A CONFIRMER )
      Un cas chez un enfant de 9 ans en l'absence de surdosage:
      - Pediatrics 1999;103:158-160.

    17. FLOU VISUEL (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    18. TROUBLE DE L'ACCOMMODATION (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Lié à l'effet anticholinergique.

    19. ICTERE (A CONFIRMER )

    20. BILIRUBINEMIE CONJUGUEE(AUGMENTATION) (A CONFIRMER )

    21. PRURIT (A CONFIRMER )

    22. BSP(RETENTION) (A CONFIRMER )

    23. PHOSPHATASES ALCALINES(AUGMENTATION) (A CONFIRMER )

    24. HEPATITE CHOLESTATIQUE (A CONFIRMER )
      Deux cas rapportés :
      - Br Med J 1978;1:753.

    25. PANCREATITE AIGUE (A CONFIRMER )
      - Gastroenterology 1980;78:815.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON
      UN CAS.
      CAN J PSYCHIATRY 1987, 32: 143-145

    Précautions d'emploi

    1. CONDUCTEUR DE VEHICULE
      Risque de somnolence.

    2. UTILISATEUR DE MACHINE
      Risque de somnolence.

    Contre-Indications

    1. GLAUCOME A ANGLE FERME

    2. ADENOME PROSTATIQUE

    3. HYPERSENSIBILITE AUX PHENOTHIAZINES

    4. ASSOCIATION AUX IMAO

    5. GROSSESSE(TROIS PREMIERS MOIS)

    6. ALLAITEMENT
      Médicament présent dans le lait, à prescrire avec prudence.

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale:
    *Stimulant de l'appétit:
    Deux à quatre milligrammes 3 à 4 fois par jour selon l'âge et la réponse du patient.
    - chez l'enfant de 2 à 6 ans:
    dose maximale: huit milligrammes par jour en sirop.

    * Affections allergiques et prurigineuses:
    - chez l'adulte:
    Douze à seize milligrammes par jour en 3 à 4 prises.
    Commencer par quatre milligrammes le soir; augmenter de deux à quatre milligrammes par jour sans dépasser vingt milligrammes par jour.
    - chez l'enfant à partir de 2 ans:
    Six à douze milligrammes par jour en sirop.
    Commencer par deux milligrammes 3 fois par jour, si besoin augmenter par paliers de deux milligrammes.
    dose maximale:
    - chez l'enfant de 2 à 6 ans: huit milligrammes par jour.
    - chez l'enfant de 6 à 14 ans: douze milligrammes par jour.

    Prévenir les patients du risque de somnolence.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - REPARTITION lait

    Répartition
    Passe dans le lait.

    Bibliographie

    - Metabolism 1970;19:192.
    - Br Med J 1970;1:217.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil