ISOXSUPRINE CHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 17/6/1999
Etat : valid�e

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    (HYDROXY-4 PHENYL)-1(METHYL-1 PHENOXY-2 ETHYLAMINO)-2 PROPANOL CHLORHYDRATE

    Ensemble des dénominations

    bordereau : 435

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base


    Proprietés Pharmacologiques

    1. SYMPATHOMIMETIQUE (principale certaine)

    2. SYMPATHOMIMETIQUE BETA (principale certaine)
      DANS LES ETUDES CHEZ L'ANIMAL, SES EFFETS NE SONT PAS ANTAGONISES PAR LE PROPRANOLOL.

    3. VASODILATATEUR (principale certaine)

    4. VASODILATATEUR MUSCULOTROPE (principale certaine)

    5. VASODILATATEUR PERIPHERIQUE (principale certaine)

    6. VASODILATATEUR CEREBRAL (principale certaine)

    7. TOCOLYTIQUE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Le substituant plus lourd sur l'azote conf�re une activit� s�lective sur les r�cepteurs b�ta.
      Le groupement m�thyle sur la chaine lat�rale donne une augmentation de la dur�e d'action et de l'absorption par le tube digestif.
      Hypotension car la vasodilatation et la baisse des r�sistances p�riph�riques l'emportent sur les actions inotrope et cronotropes positives sur le coeur.
      diminue le tonus des fibres lisses.

    Effets Recherchés

    1. VASODILATATEUR PERIPHERIQUE (principal)

    2. VASODILATATEUR CEREBRAL (principal)

    3. TOCOLYTIQUE (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. TROUBLE CIRCULATOIRE PERIPHERIQUE (principale)

    2. ARTERITE DES MEMBRES INFERIEURS (principale)

    3. INSUFFISANCE CIRCULATOIRE CEREBRALE (principale)

    4. ACCOUCHEMENT PREMATURE(MENACE) (secondaire)

    5. HYPERCINESIE UTERINE (secondaire)

    6. CHIRURGIE SUR UTERUS GRAVIDE(ADJUVANT) (secondaire)

    Effets secondaires

    1. ASTHENIE (CERTAIN RARE)

    2. BOUFFEE VASOMOTRICE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Secondaire � la vasodilatation p�riph�rique.

    3. TACHYCARDIE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      VOIE INTRAVEINEUSE

      Le plus souvent mod�r�e r�gressive � la diminution de la posologie.

    4. PALPITATION (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      VOIE INTRAVEINEUSE

      Elle r�gresse � la diminution des doses.

    5. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      VOIE INTRAVEINEUSE

      Secondaire � la vasodilatation p�riph�rique, elle peut �tre importante en cas de posologies �lev�es et r�gresse � la diminution des doses.

    6. HYPOTENSION ORTHOSTATIQUE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    7. OEDEME PULMONAIRE (CERTAIN )
      Chez 0,5 % des patientes sur 1407 femmes enceintes trait�es :
      - Am J Obstet Gynecol 1985;147:625.

    8. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)
      Maculopapuleuse, elle impose l'arr�t du traitement.

    9. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    10. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)

    11. DOULEUR ABDOMINALE (CERTAIN RARE)

    12. DIARRHEE (CERTAIN RARE)

    13. CEPHALEE (CERTAIN RARE)

    14. VERTIGE (CERTAIN RARE)

    15. TREMBLEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    16. NERVOSITE (CERTAIN RARE)

    Effets sur la descendance

    1. TOXICITE PERINATALE
      Taux plasmatique chez le nouveau-n� inversement corr�l� au d�lai s�parant la derni�re prise de la m�re de la naissance.
      Fr�quence accrue de d�pression respiratoire et d'hypocalc�mie pour des taux sup�rieurs � 10 Ng/ml.
      Fr�quence accru d'ileus, mais non proportionnelle aux taux plasmatiques.
      Pr�sence d'hypotension pour des taux sup�rieurs � 2 mg/ml chez le pr�matur�.
      Surveillance particuli�re des nouveaux-n�s pour lesquels il n'a pas �t� possible d'allonger le temps s�parant la derni�re administration de la d�livrance:
      - J of Pediatrics 1981;98:146.

    Précautions d'emploi

    1. CARDIOPATHIE
      Cong�nitale ou acquise.

    2. HYPOTENSION ARTERIELLE

    3. TROUBLE DU RYTHME CARDIAQUE

    Contre-Indications

    1. INFARCTUS DU MYOCARDE

    2. ANGINE DE POITRINE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle chez l'adulte , en emploi comme vasodilatateur:
    - par voie orale:
    Soixante � quatre vingt milligrammes par 24 heures en 3 � 4 prises.
    - par voie intramusculaire:
    trente milligrammes par 24 heures en 3 injections.
    - par voie intraart�rielle:
    Dix milligrammes par 24 heures, soit une ampoule de 10 milligrammes dilu�e dans 5 � 10 ml de serum physiologique. Se fait en injection lente (1 � 2 mn) chez un sujet en d�cubitus.Le patient doit rester allong� au moins 15 minutes apr�s l'injection.

    Dose usuelle dans l'utilisation en obst�trique:
    - par voie orale:
    Quarante � quatre vingt milligrammes par 24 heures en 4 prises.
    - par perfusion intraveineuse: en milieu hospitalier:
    commencer par 0,2 � 0,3 milligrammes par minute, puis, si besoin, augmenter le rythme toutes les 15 minutes sans d�passer 0,5 milligramme par minute.
    relais de la perfusion:
    - voie intramusculaire: d�but�e 1 h apr�s l'arr�t des contractions ut�rines, pendant les premi�res 24 heures: quatre vingt milligrammes par jour � raison d'une injection de 10 milligrammes toutes les 3 heures.
    Les 24 heures suivantes: quarante � soixante milligrammes par 24 h, � raison d'une injection de 10 milligrammes toutes les 4 � 6 heures. Puis, voie orale.
    Pendant la perfusion, installer la patiente en d�cubitus lat�ral gauche.
    S'assurer que la vol�mie est suffisante, surveillance r�guli�re du pouls, de la tension art�rielle, du rythme cardiaque foetal.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie r�nale

    Absorption
    R�sorption lente par l'estomac et rapide par l'intestin gr�le.

    Répartition
    Taux plasmatique maximum entre 1 et 3 h.
    Métabolisme
    Conjugaison.
    Tr�s lentement m�tabolis� chez le nouveau-n� pr�matur�:
    - J Pediatrics 1981;98:146.
    Elimination
    Voie r�nale:
    Forme libre et conjugu�e.

    Spécialités

    Pour rechercher les sp�cialit�s contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil