IOBITRIDOL

Introduction dans BIAM : 15/2/1995
Dernière mise à jour : 9/4/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    N,N'-bis(2,3-dihydroxypropyl)-5-[[3-hydroxy-2-(hydroxyméthyl)-propanoyl]amino]-2,4,6 triiodo-N,N'-diméthylbenzène-1,3-dicarboxamide

    Ensemble des dénominations


    CAS : 136949-58-1 DCIR : IOBITRIDOL
    bordereau : 2989
    rINN : IOBITRIDOL

    Classes Chimiques


    Proprietés Pharmacologiques

    1. PRODUIT DE CONTRASTE (principale certaine)
      Produit de contraste monomère triiodé non ionique.

    2. PRODUIT DE CONTRASTE IODE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Produit de contraste iodé se caractérisant par une hydrophilie importante qui réduirait les interactions avec les milieux biologiques et assurerait une meilleure tolérance. Ne possèderait qu'une faible activité histamino-libératrice.

    Effets Recherchés

    1. PRODUIT DE CONTRASTE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. UROGRAPHIE INTRAVEINEUSE (principale)
      Urographie intraveineuse.

    2. TOMODENSITOMETRIE (principale)

    3. ANGIOGRAPHIE (principale)

    Effets secondaires

    1. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    2. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    3. COLLAPSUS CARDIOVASCULAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    4. SENSATION DE CHALEUR (CERTAIN FREQUENT)

    5. DOULEUR AU POINT D'INJECTION (CERTAIN TRES RARE)

    6. INSUFFISANCE RENALE AIGUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      DESHYDRATATION
      DIABETE
      MYELOME
      HYPERURICEMIE

    Effets sur la descendance

    1. NON TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL
      Etude chez le rat, le lapin.

    2. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE RENALE
      Hydratation préalable.

    2. DESHYDRATATION
      Réhydrataion préalable.

    3. DIABETE
      Hydratation préalable.

    4. MYELOME
      Hydratation préalable.

    5. HYPERURICEMIE
      Hydratation préalable.

    6. ANTECEDENTS ALLERGIQUES
      Risque accru d'hypersensibilité à la substance. Traitement anti-allergique préalable.

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE
      Information manquante.

    2. ALLAITEMENT
      Très faible excrétion dans le lait.

    3. ALLERGIE A L'IODE

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAVEINEUSE
    - 2 - INTRAARTERIELLE

    Posologie et mode d'administration

    Administré par voie veineuse ou artérielle à des doses adaptées à l'examen et aux territoires à opacifier ainsi qu'au poids et à la fonction rénale du sujet notamment chez l'enfant.
    La posologie moyenne recommandée varie de sept cent soixante-sept milligrammes de iobitridol par kilogramme de poids corporel (767 mg/kg) pour une urographie intraveineuse à trois mille cinq cent trente-deux milligrammes de iobitridol par kilogramme de poids corporel (3532 mg/kg) pour une angiocardiographie chez l'enfant. Ces doses correspondent respectivement à trois cent cinquante milligrammes d'iode par kilogramme de poids corporel pour une urographie intraveineuse et à mille six cent dix milligrammes d'iode par kilogramme de poids corporel pour une angiocardiographie chez l'enfant.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - REPARTITION 2 % lien protéines plasmatiques
    - 2 - REPARTITION lait
    - 3 - DEMI VIE 1.80 heure(s)
    - 4 - ELIMINATION voie rénale

    Répartition
    Se disstribue dans l'espace extracellulaire.
    Ne diffuse pas dans les cellules.
    Très faible fixation aux proteines plasmatiques : 2,1 %.
    Ne traverse pas la barrière hématoencéphalique saine.
    Ne diffuse que peu à travers la barrière placentaire.
    Faible passage dans le lait.
    Demi-Vie
    La demi-vie d'élimination plasmatique est de 1,8 heures. Elle est allongée en cas d'insuffisance rénale.
    Métabolisme
    Non métabolisé.
    Elimination
    (VOIE RENALE)
    Elimination par filtration glomérulaire : 98 % de la dose sont éliminés dans les urines en 8 heures.

    Bibliographie

    - Brochure produit XENETIS, Laboratoire GUERBET (CREATION)

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil