DIRITHROMYCINE

Introduction dans BIAM : 4/4/1995
Dernière mise à jour : 16/5/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    [9S(R)]-9-désoxo-11-désoxy-9,11-[imino[2-(2-méthoxyéthoxy)éthylidène]oxy]érythromycine

    Ensemble des dénominations

    BAN : DIRITHROMYCIN
    CAS : 62013-04-1
    DCF : DIRITHROMYCINE
    DCIR : DIRITHROMYCINE
    USAN : DIRITHROMYCIN
    bordereau : 3040
    code expérimentation : AS-E 136
    code expérimentation : LY-237216
    dci : dirithromycine
    rINN : DIRITHROMYCIN

    Classes Chimiques


    Regime : liste I
    Remarque sur le regime : JO 02/02/94

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIBIOTIQUE (principale certaine)

    2. ANTIBIOTIQUE ANTIBACTERIEN (principale certaine)
      Antibiotique de la classe des macrolides:
      Spectre antibactérien déterminé par la commission d'AMM:

      * Espèces habituellement sensibles :
      Streptocoques, staphylocoques méticilline-sensibles, Rhodococcus equi ,
      Branhamella catarrhalis, Bordetella pertussis, Helicobacter pylori, Campylobacter jejuni, Corynebacterium diphteriae, Moraxella, Mycoplasma pneumoniae, Coxiella, Chlamydia, Treponema pallidum, Borrelia burgdorferi, leptospires, Propionibacterium acnes, Actinomyces, Eubacterium, Porphyromonas, Mobiluncus.

      * Espèces modérément sensibles :
      Neisseria gonorrhoeae, Vibrio, Ureaplasma urealyticum, Legionella pneumophila, Hemophilus influenzae, Hemophilus parainfluenzae.

      * Espèces résistantes :
      staphylocoques méticilline-résistants, Enterobacter, Pseudomonas, Acinetobacter, Mycoplasma hominis, Nocardia, Fusobacterium, Bacteroides fragilis,

      * Espèces inconstamment sensibles :
      Streptococcus pneumoniae, entérocoques, Campylobacter coli , Peptostreptococcus, Clostridium perfringens.

      En France, 30 à 40% des pneumocoques sont résistants à l'ensemble des macrolides, voire plus de 50 % pour les pneumocoques de sensibilité diminuée à la pénicilline.

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Antibiotique semi-synthétique dérivé de l'érythromycine A, rapidement hydrolysé en érythromycylamine à activité antibactérienne.
      Inhibe la synthèse protéique en se liant aux sous-unités 50 S ribosomales des bactéries sensibles.

    Effets Recherchés

    1. ANTIBIOTIQUE (principal)

    2. ANTIBIOTIQUE ANTIBACTERIEN