MITOXANTRONE CHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 4/4/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    chlorhydrate de 1-4-dihydroxy-5-8-bis [[2-(2-hydroxyéthyl)amino]éthyl]amino]-9-10-anthraquinone

    Ensemble des dénominations

    BANM : MITOZANTRONE HYDROCHLORIDE
    CAS : 70476-82-3
    DCIMr : CHLORHYDRATE DE MITOXANTRONE
    USAN : MITOXANTRONE HYDROCHLORIDE
    autre dénomination : CHLORHYDRATE DE MITOXANTRONE
    autre dénomination : DHAD
    autre dénomination : MITOZANTRONE CHLORHYDRATE
    bordereau : 2750
    code expérimentation : CL-232315
    code expérimentation : NSC-301739
    dcim : chlorhydrate de mitoxantrone
    rINNM : MITOXANTRONE HYDROCHLORIDE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : MITOXANTRONE
    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTINEOPLASIQUE (principale certaine)

    2. INTERCALANT (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      1- Inhibe la replication de l'ADN par 2 mécanismes :
      * une intercalation entre les paires de bases de l'ADN et sur l'ARN double brin :
      - Cancer Res 1980;40:671-681.
      - Mol Pharmacol 1984;25:178-184.
      * les chaînes basiques latérales de la molécule se lient de façon électrostatique avec les sites anioniques externes de l'hélice d'ADN :
      - Cancer Res 1985;45:4915-4920.
      2- Agit sur l'ARN-polymérase ADN-dépendante bloquant la synthèse protéique de façon dose dépendante.
      3- Provoque une cassure des acides nucléiques par stabilisation du complexe topo-isomérase II-ADN :
      - Proc Natl Acad Sci USA 1984;81:1361-1365.
      - Science 1984;226:466-468.
      4- Agit sur toutes les phases du cycle cellulaire y compris la phase G0 :
      - Semin Oncol 1984;11:3,Suppl1:3-10.
      - Proc Am Assoc Cancer Res 1979;20:12.

    2. secondaire
      Inhibe la synthèse des prostaglandines.
      A des effets immuno-modulateurs sur les lymphocytes T.

    Effets Recherchés

    1. ANTICANCEREUX (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. CANCER DU SEIN (principale)

    2. CANCER DU NASOPHARYNX (secondaire)
      - J Clin Oncol 1993;11:70.

    3. CANCER DE LA PROSTATE (principale)
      - Cancer Treat Rep 1983;67:1133-1135.

    4. LEUCEMIE AIGUE MYELOBLASTIQUE (principale)
      Etude pilote de l'association mitoxantrone-cytarabine chez 47 malades atteints de formes réfractaires ou récidivantes. Bonne efficacité et bonne tolérance :
      - Cancer 2000;88:2037-2041.

    5. LYMPHOME NON HODGKINIEN (principale)
      - J Clin Oncol 1991;9:754-761.

    6. MALADIE DE HODGKIN (à confirmer)
      - J Clin Oncol 1991;9:754-761.

    7. MYELOME MULTIPLE (à confirmer)

    8. LEUCEMIE AIGUE LYMPHOBLASTIQUE (à confirmer)
      - Onkologie 1987;10:11.
      L'association cytarabine et mitoxantrone serait efficace dans les formes résistantes au trai