QUINIDINE PHENYLETHYLBARBITURATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 8/8/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    5-éthyl 5-phényl barbiturate de 6'-méthoxycinchonan-9-ol

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : PHENYLETHYLBARBITURATE DE QUINIDINE
    autre dénomination : QUINIDINE 5-ETHYL 5-PHENYL BARBITURATE
    autre dénomination : QUINIDINE-PHENOBARBITAL
    autre dénomination : 5-ETHYL 5-PHENYL BARBITURATE DE QUINIDINE
    bordereau : 170
    sel ou dérivé : DIHYDROQUINIDINE CHLORHYDRATE
    sel ou dérivé : DIHYDROQUINIDINE GLUCONATE
    sel ou dérivé : QUINIDINE
    sel ou dérivé : QUINIDINE ARABOGALACTANE SULFATE
    sel ou dérivé : QUINIDINE BISULFATE
    sel ou dérivé : QUINIDINE POLYGALACTURONATE
    sel ou dérivé : QUINIDINE SULFATE
    sel ou dérivé : QUINIDINE-RESORCINE BICHLORHYDRATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : QUINIDINE
    Regime : liste I
    Remarque sur le regime : JO 26/09/1998

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIARYTHMIQUE (principale certaine)

    2. ANTIARYTHMIQUE CLASSE Ia (principale certaine)

    3. ANTIFIBRILLANT (secondaire certaine)

    4. SEDATIF (secondaire certaine)

    Effets Recherchés

    1. ANTIARYTHMISANT (principal)

    2. ANTIFIBRILLANT (principal)

    3. SEDATIF (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. EXTRASYSTOLE AURICULAIRE (principale)

    2. EXTRASYSTOLE VENTRICULAIRE (principale)
      Des sujets anxieux et émotifs.

    3. ERETHISME CARDIAQUE (principale)
      Avec troubles fonctionnels.

    Effets secondaires

    1. FIEVRE (CERTAIN RARE)

    2. TACHYCARDIE (CERTAIN FREQUENT)
      Tachycardie le plus souvent sinusale, par effet parasympatholytique.

    3. TACHYCARDIE VENTRICULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      HYPOKALIEMIE
      INSUFFISANCE CARDIAQUE

      Plus fréquente en cas d'intervalle QT prolongé, souvent annonciateur.

    4. FIBRILLATION VENTRICULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      HYPOKALIEMIE
      INSUFFISANCE CARDIAQUE

      Plus fréquente en cas d'intervalle QT allongé. Souvent annoncée par un allongement de l'intervalle QT.

    5. TORSADE DE POINTES (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      HYPOKALIEMIE
      INSUFFISANCE CARDIAQUE

      Peut se voir aux doses thérapeutiques. Risque majoré en cas d'intervalle QT allongé. Souvent annoncées par un allongement de QT :
      - Am Heart J 1984;107:425.
      Un cas chez un sujet âgé :
      - Cardiovasc Rev Rep 1992;13:64-66.
      La fréquence serait supérieure chez les femmes à celle observée chez les hommes :
      - JAMA 1993;270:2590-2597.
      Les risques de survenue de torsades de pointe peuvent être supérieurs chez la femme :
      - J Women's Health 1998;7:547.
      L'allongement de QTc et le risque de torsade de pointes seraient plus importants chez la femme :
      - Clin Pharmacol Ther 2000;67:413-417.

    6. EXTRASYSTOLE VENTRICULAIRE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      HYPOKALIEMIE
      HYPERSENSIBILITE
      INSUFFISANCE CARDIAQUE

    7. TROUBLE DE LA CONDUCTION CARDIAQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      HYPERKALIEMIE
      CARDIOPATHIE PREEXISTANTE

      A type de bloc sino-auriculaire, auriculoventriculaire et intraventriculaire.

    8. BLOC AURICULOVENTRICULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      HYPERKALIEMIE
      INSUFFISANCE CORONNARIENNE

    9. BLOC DE BRANCHE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      HYPERKALIEMIE
      INSUFFISANCE CORONARIENNE

    10. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      IDIOSYNCRASIE

      Par effet adrénolytique alpha.

    11. SYNCOPE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      CARDIOMEGALIE
      FORTES DOSES
      HYPERSENSIBILITE
      HYPOKALIEMIE

    12. COLLAPSUS CARDIOVASCULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Par dépression artérielle sévère et/ou par dépression myocardique.

    13. MORT SUBITE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      HYPOKALIEMIE
      CARDIOMEGALIE
      HYPERSENSIBILITE

      Par fibrillation ventriculaire, arrêt sinusal ou asystolie.

    14. ELECTROCARDIOGRAMME(ANOMALIE) (CERTAIN FREQUENT)
      Allongement de PR, élargissement du complexe QRS, allongement de QT, aplatissement de l'onde T.

    15. ASTHME (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      HYPERSENSIBILITE

      Par bronchospasme.

    16. APNEE (CERTAIN TRES RARE)

    17. ANOREXIE (CERTAIN FREQUENT)

    18. DOULEUR ABDOMINALE (CERTAIN FREQUENT)

    19. DIARRHEE (CERTAIN RARE)
      Un cas (sel de quinidine non précisé) apparu après 5 ans d'utilisation :
      - Chest 1992;101:296.

    20. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    21. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    22. HEPATITE GRANULOMATEUSE (CERTAIN TRES RARE)
      - Arch Intern Med 1980;140:395.
      - Gastroenterology 1976;70:1136.

    23. HEPATITE MIXTE (CERTAIN TRES RARE)

    24. ICTERE (CERTAIN TRES RARE)

    25. BILIRUBINEMIE CONJUGUEE(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)

    26. BSP(RETENTION) (CERTAIN TRES RARE)

    27. TRANSAMINASES(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)

    28. PHOSPHATASES ALCALINES(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)

    29. TAUX DE PROTHROMBINE(DIMINUTION) (CERTAIN TRES RARE)

    30. ANEMIE (CERTAIN RARE)
      Par aplasie médullaire.

    31. ANEMIE HEMOLYTIQUE (CERTAIN RARE)

    32. EOSINOPHILIE (CERTAIN TRES RARE)

    33. LEUCOPENIE (CERTAIN TRES RARE)

    34. NEUTROPENIE (CERTAIN TRES RARE)

    35. AGRANULOCYTOSE (CERTAIN TRES RARE)

    36. APLASIE MEDULLAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Par aplasie médullaire.

    37. THROMBOPENIE (CERTAIN TRES RARE)
      Par formation d'anticorps anti-plaquettaires. Avec hémorragies éventuelles et rémission une semaine après interruption du traitement. Trois cas rapportés (sel de quinidine non précisé) :
      - Texas Heart Inst J 1990;17:237-239.

    38. ANTICORPS ANTINUCLEAIRES(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)
      Antileucocytaires.

    39. SYNDROME LUPIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      - Postgrad Med J 1970;46:729.

    40. VASCULARITE (CERTAIN TRES RARE)

    41. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN RARE)

    42. URTICAIRE (CERTAIN RARE)

    43. PURPURA (CERTAIN TRES RARE)

    44. PRURIT (CERTAIN RARE)

    45. OEDEME ANGIONEUROTIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    46. ERYTHRODERMIE (CERTAIN TRES RARE)

    47. ERUPTION ECZEMATIFORME (CERTAIN TRES RARE)

    48. LICHEN PLAN (CERTAIN TRES RARE)
      Cinq cas rapportés (sel de quinidine non précisé) :
      - Pharmacotherapy 1994;14:561-571.

    49. ERUPTION PSORIASIFORME (CERTAIN TRES RARE)

    50. ERYTHEME POLYMORPHE (CERTAIN TRES RARE)

    51. LIVEDO RETICULAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    52. PHOTOSENSIBILISATION (CERTAIN TRES RARE)

    53. CEPHALEE (CERTAIN RARE)

    54. VERTIGE (CERTAIN RARE)

    55. CONFUSION MENTALE (CERTAIN TRES RARE)

    56. DELIRE (CERTAIN TRES RARE)

    57. MYASTHENIE (A CONFIRMER )

    58. ACOUPHENE (CERTAIN FREQUENT)

    59. ATTEINTE COCHLEAIRE (CERTAIN )

    60. SURDITE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Par atteinte cochléaire :
      - Lancet 1977;1:587.

    61. SYNDROME VESTIBULAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    62. SCOTOME (CERTAIN TRES RARE)

    63. DIPLOPIE (CERTAIN TRES RARE)

    64. MYDRIASE (CERTAIN TRES RARE)

    65. NEVRITE OPTIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    66. DYSCHROMATOPSIE (CERTAIN TRES RARE)

    67. PHOTOPHOBIE (CERTAIN TRES RARE)

    68. FLOU VISUEL (CERTAIN TRES RARE)

    69. PORPHYRIE CUTANEE(AGGRAVATION) (A CONFIRMER )

    70. CPK(AUGMENTATION) (A CONFIRMER )

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. BLOC DE BRANCHE

    2. BLOC AURICULOVENTRICULAIRE
      DE PREMIER DEGRE.

    3. FLUTTER AURICULAIRE

    4. CARDIAQUE DIGITALISE

    5. CARDIOMEGALIE

    6. INFARCTUS DU MYOCARDE AIGU

    7. HYPOTENSION ARTERIELLE

    8. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    9. CIRRHOSE HEPATIQUE

    10. INSUFFISANCE RENALE

    11. PORPHYRIE CUTANEE

    12. ASTHME

    13. BRONCHOPNEUMOPATHIE OBSTRUCTIVE

    14. HYPERTHYROIDIE

    15. PSORIASIS

    16. ANTECEDENTS HEMATOLOGIQUES

    17. LEUCOPENIE

    18. GROSSESSE

    19. SUJET AGE
      REDUIRE LA POSOLOGIE.

    20. CONDUCTEUR DE VEHICULE

    21. DEFICIT EN G6PD
      Risque d'anémie hémolytique :
      - N Engl J Med 1991;324:169-174.

    Contre-Indications

    1. HYPERSENSIBILITE
      Hypersensibilité connu à la quinidine.

    2. MALADIE RYTHMIQUE AURICULAIRE

    3. BLOC SINO-AURICULAIRE
      Non appareillé.

    4. BLOC AURICULOVENTRICULAIRE
      Non appareillé, du 2ème ou 3ème degré.
      Du premier degré, avec un P-R >0,24 secondes.

    5. INSUFFISANCE CARDIAQUE

    6. CHOC CARDIOGENIQUE

    7. EXTRASYSTOLES VENTRICULAIRES
      Polymorphes.

    8. ALLONGEMENT DE L'ESPACE QT

    9. TORSADE DE POINTE

    10. MYOCARDITE AIGUE
      Risque d'arythmies par excitabilité myocardique augmentée.

    11. HYPOKALIEMIE

    12. MYASTHENIE

    13. INSUFFISANCE RESPIRATOIRE SEVERE

    14. PORPHYRIE

    15. PORPHYRIE AIGUE INTERMITTENTE

    16. PORPHYRIE CUTANEE

    17. ENFANT
      Absence d'études contrôlées chez l'enfant.
      Contre-indiqué chez l'enfant de moins de 2 ans.

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale:
    - chez l'adulte:
    Cent à trois cents milligrammes par jour en 2 à 6 prises.
    - chez l'enfant:
    Vingt cinq à cent milligrammes par 24 hg, en plusieurs prises.

    Surveillance: tester la sensibilité à la quinidine avant le traitement; surveillance clinique , ECG, biologique: ionogramme, créatininémie, hémogramme.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - REPARTITION lait

    Répartition
    Passe dans le lait.
    Elimination

    Bibliographie

    - Br J clin Pharmacol 1988;26:415-421 (Pharmacocinétique).

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil