DEXAMETHASONE PHOSPHATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 6/6/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    9 alpha-fluoro-11 bêta,17 alpha,21-trihydroxy-16 alpha-méthylprégna-1,4-diène-3,20-dione 21-(dihydrogène phosphate)

    Ensemble des dénominations

    BANM : DEXAMETHASONE PHOSPHATE
    CAS : 312-93-6
    DCIM : PHOSPHATE DE DEXAMETHASONE
    autre dénomination : DEXAMETHASONE PHOSPHATE SODIQUE
    autre dénomination : PHOSPHATE DE DEXAMETHASONE
    autre dénomination : PHOSPHATE SODIQUE DE DEXAMETHASONE
    bordereau : 19
    rINNM : DEXAMETHASONE PHOSPHATE
    sel ou dérivé : DEXAMETHASONE
    sel ou dérivé : DEXAMETHASONE ACETATE
    sel ou dérivé : DEXAMETHASONE ISONICOTINATE
    sel ou dérivé : DEXAMETHASONE TERBUTYLACETATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : DEXAMETHASONE
    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. GLUCOCORTICOIDE (principale certaine)
      30 fois plus actif que le cortisol.

    2. ANTIINFLAMMATOIRE (principale certaine)
      25 fois plus actif que le cortisol.

    3. ANTIINFLAMMATOIRE STEROIDIEN (principale certaine)
      25 fois plus actif que le cortisol.

    4. IMMUNOSUPPRESSEUR (principale certaine)

    5. ANTIALLERGIQUE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Antiinflammatoire mixte agissant dans l'inflammation primaire ou secondaire au stade aigü de l'inflammation: stabilise la membrane lysosomiale pendant la phase catabolique protéolytique et augmente le tonus capillaire pendant la phase réactionnelle vasculaire exsudative.
      Agit au stade du granulome pendant la phase anabolique proliférative de réparation: inhibition de la prolifération des fibroblastes, de la synthèse des mucopolysaccharides, de la formation du collagène.

    2. secondaire
      La double liaison 1-2, méthyl 16, fluor 9 augmentent l'activité antiinflammatoire, diminuent l'activité mineralocorticoïde.
      Le methyl 16augmente la stabilité métabolique, le fluor 9 entraine une affinité dermotrope.
      L'esterification par phosphate en 21 augmente la solubilité aqueuse.

    Effets Recherchés

    1. ANTIINFLAMMATOIRE (principal)

    2. ANTIALLERGIQUE (principal)

    3. IMMUNOSUPPRESSEUR (principal)

    4. ANTIPRURIGINEUX (principal)

    5. ANTICHOC (principal)
      ADJUVANT DE L'ADRENALINE

    6. ANTICANCEREUX(ADJUVANT) (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. CHOC (principale)

    2. COLLAPSUS CARDIOVASCULAIRE (principale)

    3. REACTION ALLERGIQUE (principale)

    4. ECZEMA (principale)

    5. DERMATITE INFLAMMATOIRE (principale)

    6. DERMATITE ALLERGIQUE (principale)

    7. DYSKERATOSE (principale)

    8. PRURIT (principale)

    9. OEDEME CEREBRAL (principale)
      Revue générale des essais randomisés concernant l'efficacité des corticoïdes dans cette indication: efficacité incertaine:
      - BMJ 1997;314:1855-1859.

    10. ACCOUCHEMENT PREMATURE(PREVENTION) (secondaire)
      En traitement de courte durée par voie intramusculaire, recommandation du NIH:
      - JAMA 1999;281:46-52.

    11. OEDEME LARYNGE (principale)
      Emploi habituel par voie IV ou IM
      Traitement par inhalation:
      - Dossiers 1999 20:123-129

    12. DIPHTERIE (à confirmer)
      Dans le croup (sel de déxamétasone non précisé) :
      - BMJ 1996;313:140-142.

    13. NAUSEE DE LA CHIMIOTHERAPIE (secondaire)

    14. VOMISSEMENT DE LA CHIMIOTHERAPIE (secondaire)
      En association au granisétron, l'injection intraveineuse de phosphate de dexaméthasone relayé par de la dexaméthasone per os serait efficace contre les vomissements (essai randomisé positif) :
      - N Engl J Med 2000;342:1554-1559.

    15. BRONCHIOLITE (à confirmer)
      Efficacité contestée par voie intramusculaire (essai randomisé négatif) :
      - Lancet 1996;348:292-295.
      Utilisation en inhalation:
      - Dossiers 1999;20:123-129

    Effets secondaires

    1. DOULEUR EPIGASTRIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés des glucocorticoïdes.

    2. ULCERE GASTRODUODENAL (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés des glucocorticoïdes.

    3. HEMORRAGIE DIGESTIVE (CERTAIN TRES RARE)<