PROPOFOL

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 4/4/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    2,6-diisopropylphénol

    Ensemble des dénominations


    CAS : 2078-54-8 DCF : PROPOFOL
    DCIR : PROPOFOL
    USAN : PROPOFOL
    autre dénomination : DISOPROFOL
    bordereau : 2769
    code expérimentation : ICI-35868
    rINN : PROPOFOL

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANESTHESIQUE GENERAL (principale certaine)
      Non barbiturique.

    2. ANTICONVULSIVANT (à confirmer)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Anesthésique général administré par voie veineuse d'action rapide et brève.
      Le propofol possèderait une activité antagoniste des récepteurs glutamatergiques de type N-méthyl-D-aspartate qui contribuerait aux effets anesthésiques, amnésiques et anticonvulsivants :
      - Br J Pharmacol1995:1761-1768.
      Possède une activité antioxydante qui pourrait être à l'origine d'une activité neuroprotectrice :
      - Eur J Pharmacol 2000;404:21-27.
      Possède une acivité antiagrégante plaquettaire qui pourrait être liée à une inhibition de la thromboxane synthétase et/ou à une augmentation de la production de monoxyde d'azote par les leucocytes :
      - Br J Pharmacol 1999;128:1538-1544.
      Possède une activité inhibitrice immunitaire qui pourrait avoir des conséquences lors de l 'administratiion prolongée chez des sujets immunodéprimés :
      - Anesthesia 2001;56:4-8.

    Effets Recherchés

    1. ANESTHESIQUE GENERAL (principal)

    2. ANTIEMETIQUE (accessoire)
      Référence :
      - Ann Pharmacother 1996;30:290-291.

    3. ANTIEPILEPTIQUE (accessoire)

    4. ANTIPRURIGINEUX (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. ANESTHESIE GENERALE (principale)
      Induction et entretien de l'anesthésie.

    2. ENDOSCOPIE DIGESTIVE(ADJUVANT) (secondaire)
      Le propofol améliore le déroulement de l'examen. Essai contrôlé contre midazolam+mépéridine :
      - Am J Gastroenterol 2000;95:1476-1479.

    3. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (secondaire)
      Donnerait une sédation prolongée: étude en réanimation chez 23 malades:
      - Intens Care Med 1997;23:969-974.

    4. SEVRAGE DE L'ALCOOL (à confirmer)
      Un cas résistant aux benzodiazépines: efficacité de la perfusion de propofol (75 microgrammes /kg/mn):
      - Ann Emerg Med 1997;30:825-828.

    5. EPILEPSIE (secondaire)
      Etat de mal épileptique

    6. ETAT DE MAL EPILEPTIQUE (secondaire)
      Après échec des autres traitements, amélioration rapide:
      - Ann Pharmacother 1998;32:1053-1059.

    7. PRURIT (à confirmer)
      Prurit de la cholestase. Traitement à très faible dose (essai randomisé croisé) :
      - Gastroenterology 1993;104:244-247.

    8. NAUSEE DE LA CHIMIOTHERAPIE (à confirmer)
      Au stade des essais cliniques :
      - Ann Pharmacother 1996;30:290-291.

    9. VOMISSEMENT DE LA CHIMIOTHERAPIE (à confirmer)
      Au stade des essais cliniques :
      - Ann Pharmacother 1996;30:290-291.

    Effets secondaires

    1. DOULEUR AU POINT D'INJECTION (CERTAIN RARE)
      Fréquence estimée à 5% (étude sur 26000 cas) :
      - Anest Analg 1993;77,Suppl:21-29.
      La douleur serait liée à l'utilisation de seringues en plastique et serait beaucoup moins fréquente lors de l'utilisation de seringues en verre :
      - Anaesth Intensive Care 1994;22:500-501.
      Nécessite d'ajouter au moins 30 milligrammes de lidocaïne dans la solution :
      - J Clin Anesth 1996;8:575-577.

    2. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN FREQUENT)
      Fréquence estimée à 15.7% (étude sur 26000 cas) :
      - Anest Analg 1993;77,Suppl:21-29.
      Survenant essentiellement chez les sujets âgés, réversible à l'arrêt du traitement.

    3. COLLAPSUS CARDIOVASCULAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    4. ARRET CARD