BUSPIRONE CHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 18/7/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    chlorhydrate de 8-[4-[4-(2-pyrimidinyl)-1-pipérazinyl]butyl]-8-azaspiro[4.5]décane-7,9-dione

    Ensemble des dénominations

    BANM : BUSPIRONE HYDROCHLORIDE
    CAS : 33386-08-2
    DCIM : CHLORHYDRATE DE BUSPIRONE
    USAN : BUSPIRONE HYDROCHLORIDE
    autre dénomination : CHLORHYDRATE DE BUSPIRONE
    bordereau : 2766
    code expérimentation : MJ-9022-1
    rINNM : BUSPIRONE HYDROCHLORIDE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : BUSPIRONE
    Regime : liste I
    Remarque sur le regime : JO 21/11/91 : durée max de prescription : 12 semaines.

    Proprietés Pharmacologiques

    1. PSYCHOLEPTIQUE (principale certaine)

    2. TRANQUILLISANT (principale certaine)

    3. SUBSTRAT DU CYTOCHROME P 450 3A4 (principale certaine)
      Clin Pharm Ther 2000;67:201-214

    4. SUBSTRAT DU CYP 3A4 (principale certaine)
      Clin Pharm Ther 2000;67:201-214

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Mécanisme incomplètement élucidé.
      Anxiolytique atypique, peu sédatif, dépourvu d'activité anticonvulsivante et myorelaxante.
      L'activité anxiolytique serait due à la liaison aux récepteurs sérotoninergiques de type 1A :
      - TIPS 1987;8:432-437.
      Présente une affinité pour les récepteurs dopaminergiques centraux D2, où elle se comporterait comme un agoniste et un antagoniste partiel.
      Interagirait également avec le système GABAergique.
      Absence d'affinité pour les récepteurs aux benzodiazépines.

    Effets Recherchés

    1. ANXIOLYTIQUE (principal)
      L'effet thérapeutique peut n'apparaître qu'après une à deux semaines de traitement.

    Indications Thérapeutiques

    1. ANXIETE (principale)
      Agit sur l'anxiété et les signes dépressifs associés : anxiété réactionnelle, anxiété associée à une affection somatique, anxiété généralisée.
      Agit entre autres sur les compulsions et obsessions anxieuses :
      - DICP Ann Pharmacother 1992;26:1248-1251.

    2. MIGRAINE(TRAITEMENT DE FOND) (à confirmer)
      - Clin Neuropharmacol 1991;14:245-250.

    3. SEVRAGE DU TABAC (à confirmer)
      - Arch Intern Med 1992;152:350-352.
      Résultats contradictoires. Pourrait être utilisée après échec de la nicotine transdermique:
      - J Am Board Fam Pract 1992;5:1-9

    4. SYNDROME DE GILLES DE LA TOURETTE (à confirmer)
      Un cas décrit d'amélioration sous buspirone :
      - Lancet 1995;345:1366-1367.

    Effets secondaires

    1. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    2. DIARRHEE (CERTAIN RARE)

    3. PARESTHESIE (CERTAIN RARE)

    4. VERTIGE (CERTAIN RARE)

    5. CEP