CLOTRIMAZOLE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 15/12/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    [(chloro-2 phényl) diphénylméthyl]-1 imidazole

    Ensemble des dénominations

    DCF : CLOTRIMAZOLE
    DCIR : CLOTRIMAZOLE
    bordereau : 2372
    code expérimentation : BAY B 5097
    code expérimentation : FB B 5097
    code expérimentation : RP 23253
    sel ou dérivé : ECONAZOLE NITRATE
    sel ou dérivé : FLUCONAZOLE
    sel ou dérivé : KETOCONAZOLE
    sel ou dérivé : MICONAZOLE
    sel ou dérivé : MICONAZOLE NITRATE
    sel ou dérivé : SERTACONAZOLE
    sel ou dérivé : TIOCONAZOLE
    sel ou dérivé : ISOCONAZOLE NITRATE

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIFONGIQUE (principale certaine)
      Actif sur :
      - Candida albicans,
      - Epidermophyton,
      - Malassezia furfur,
      - Microsporum,
      - Trichophyton,
      - Pityrosporum orbiculare.

    2. ANTIBACTERIEN (secondaire certaine)
      Actif sur :
      - Staphylococcus aureus
      - Streptococcus pyogenes.

    3. INHIBITEUR DE LA THROMBOXANE SYNTHETASE (à confirmer)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Inhibe la voie du cytochrome P450 des cellules humaines. Inhibe également la cyclo-oxygénase et la thromboxane synthétase humaines :
      - Brit J Pharmacol 2000;130:1241-1246.

    Effets Recherchés

    1. ANTIFONGIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. CANDIDOSE VISCERALE (principale)

    2. MYCOSE CUTANEE (principale)

    3. ASPERGILLOSE (principale)

    4. PITYRIASIS VERSICOLOR (principale)

    5. CANDIDOSE CUTANEE (principale)

    6. CANDIDOSE BUCCALE(PREVENTION) (à confirmer)
      Au cours de la chimiothérapie des leucémies aiguës :
      - Am J Med 1986;81:771-774.

    Effets secondaires

    1. NAUSEE (CERTAIN FREQUENT)

    2. VOMISSEMENT (CERTAIN FREQUENT)

    3. DIARRHEE (CERTAIN FREQUENT)

    4. HEMORRAGIE DIGESTIVE (CERTAIN TRES RARE)

    5. CYSTITE (CERTAIN TRES RARE)

    6. DYSURIE (CERTAIN RARE)

    7. NEUTROPENIE (CERTAIN TRES RARE)

    8. DEPRESSION (CERTAIN TRES RARE)

    9. SOMNOLENCE (CERTAIN RARE)

    10. DESORIENTATION TEMPOROSPATIALE (CERTAIN TRES RARE)

    11. HALLUCINATION VISUELLE (CERTAIN TRES RARE)

    12. PHOSPHATASES ALCALINES(AUGMENTATION) (CERTAIN FREQUENT)

    13. RASH (CERTAIN TRES RARE)

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Voies d'administration

    - 1 - APPLICATION CUTANEE

    Posologie et mode d'administration

    Usage externe sous forme de solution ou de crème à un pour cent : deux applications par jour.
    L'usage par voie orale dans le traitement de l'aspergillose pulmonaire semble avoir été limité compte tenu de la toxicité de cette substance.
    La durée du traitement est variable selon l'infection en cause.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION 0.10 à 0.50 % voie rénale

    Absorption
    Résorbé par le tube digestif.
    Répartition
    Bonne diffusion tissulaire.
    Elimination
    (VOIE RENALE)
    Après application locale sur la peau saine ou lésée 0,1 à 0,5 % de la dose appliquée sont retrouvés dans les urines.

    Bibliographie

    - Clin Med 1972;79:14.
    - Br Med J 1969;4:444.
    - Br Med J 1971;4:599.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil