ETOMIDATE CHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 29/5/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    (+)-(ALPHA-METHYL BENZYL)-1 IMIDAZOLE CARBOXYLATE-5 D'ETHYLE SULFATE

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : R 26490
    bordereau : 2492

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base


    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANESTHESIQUE GENERAL (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Anesthésique général d'action brève ; possèderait une activité gaba mimétique; semble ne posséder que peu d'effet sur le rythme cardiaque, la pression artérielle, et la respiration.

    Indications Thérapeutiques

    1. ANESTHESIE GENERALE(INDUCTION) (principale)

    Effets secondaires

    1. DOULEUR AU POINT D'INJECTION (CERTAIN FREQUENT)
      Surtout lors de l'injection dans des veines de petit calibre, plus rare en cas d'injection dans des veines de plus gros calibre.

    2. MOUVEMENT ANORMAL (CERTAIN FREQUENT)
      Ils interviennent en début d'induction et leur fréquence et réduite en cas d'administration de péthidine.

    3. DEPRESSION RESPIRATOIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Très modérée.

    4. DEPRESSION MYOCARDIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Majoré par le fentanyl.

    5. ERYTHEME (CERTAIN RARE)
      Transitoire.

    6. INSUFFISANCE SURRENALE AIGUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE

      Par blocage de la biosynthèse du cortisol :
      - N Engl J Med 1984;310:1415-1421.
      Son utilisation comme sédatif en unité de soins intensifs est remis en question en Grande Bretagne :
      - Br J Anaesth 1984;56:555.

    7. CRISE CONVULSIVE (A CONFIRMER )
      Un cas de convulsions généralisées :
      - Anaesthesia 1988;43:805-806.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. EPILEPSIE
      EN PARTICULIER L'EPILEPSIE FOCALE.
      ANESTHESIOLOGY.1984,61:616

    Posologie et mode d'administration

    Non commercialisé en France.
    Cent soixante milligrammes du sel correspondent à cent milligrammes de la base.
    Doses usuelles en base par Voie Intraveineuse : trois cents microgrammes par kilo de poids corporel en trente secondes.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 0.20 heure(s)
    - 2 - DEMI VIE 4 heure(s)

    Absorption
    Administration par voie IV.
    Répartition
    Evolution du taux plasmatique selon un modèle tricompartimental; liaison aux protéines palsamtiques: 25%, augmentée chez l'insuffisant rénale et le cirrhotique (44%).
    pour une dose de 0,3 mg/kg, durée d'action voisine de 3 minutes.
    Concentration plasmatique efficace supérieure à 2 microgrammes par ml.
    Estaugmentée chez les insuffisants rénaux et les cirrhotiques, proportionnelllement à la baisse d'albumine sérique:
    - Ann Fr Anesth Reanim 1990;9:123-126.
    Demi-Vie
    0,2
    demi-vie de distribution.
    4h
    4 à 6 h en demi-vie d'élimination.
    Chez l'enfant, l'élimination est accélérée , justifiant d'augmenter d'environ 30% la dose d'induction et d'utiliser une dose d'entretien supérieure à celle utilisée chez l'adulte.
    - Ann Fr Anesth Reanim 1990;9:127-131.

    Bibliographie

    - Arzneimittelforschung1971;21,8:1234-1243.
    - Br J Pharmacol 1975;54:241.
    - Lancet 1975;I:955-956.
    - Anaesthesia1983;38,SUPPL1.*
    - Pharmacotherapy 1983;3:251.*
    - Inpharma1983;385:19. (REVUE GENERALE)*
    - Drug Saf 1992;7,434-459. (EFFETS SECONDAIRES)*

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil