OXYTOCINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 21/3/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    Cys-Tyr-Ile-Glu(NH2)-Asp(NH2)-Cys-Pro-Leu-Gly(NH2)

    Ensemble des dénominations

    BAN : OXYTOCIN
    CAS : 50-56-6
    DCI : OXYTOCINE
    autre dénomination : (2-Leucine,7-Isoleucine) vasopressine
    autre dénomination : ALPHA-HYPOPHAMINE
    autre dénomination : OCYTOCINE
    bordereau : 1390
    rINN : OXYTOCIN

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : VASOPRESSINE
    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. OCYTOCIQUE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Provoque l'accroissement du tonus, l'apparition ou le renforcement des contractions péristaltiques de la fibre lisse utérine.

    Effets Recherchés

    1. OCYTOCIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. ACCOUCHEMENT DIRIGE (principale)
      Employée sous analgésie péridurale, pourrait réduire l'usage du forceps :
      - Br Med J 1989;299:1423.

    2. DYSTOCIE DYNAMIQUE (principale)

    3. HEMORRAGIE POST-PARTUM (principale)

    4. ATONIE UTERINE (principale)

    5. ENGORGEMENT MAMMAIRE (secondaire)

    Effets secondaires

    1. HYPERTONIE UTERINE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    2. RUPTURE DE L'UTERUS (CERTAIN TRES RARE)

    3. DECHIRURE DU COL UTERIN (CERTAIN RARE)

    4. DECHIRURE VULVOPERINEALE (CERTAIN RARE)

    5. INTOXICATION PAR L'EAU (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      VOIE INTRAVEINEUSE

      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTE DOSE

    6. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    7. CEPHALEE (CERTAIN RARE)

    8. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)

    9. NATREMIE(DIMINUTION) (CERTAIN RARE)

    10. CRISE CONVULSIVE (CERTAIN RARE)

    11. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN RARE)

    12. INFARCTUS DU MYOCARDE (CERTAIN RARE)

    13. TACHYCARDIE (CERTAIN RARE)

    14. HEMORRAGIE RETINIENNE DU NOUVEAU-NE (CERTAIN RARE)

    15. MORT FOETALE (CERTAIN RARE)

    16. RETENTION PLACENTAIRE (CERTAIN RARE)

    17. CHOC ANAPHYLACTIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    18. THROMBOSE VEINEUSE (A CONFIRMER )

    19. ICTERE NEONATAL (A CONFIRMER )

    20. BILIRUBINEMIE NEONATALE(AUGMENTATION) (A CONFIRMER )

    21. FIBRINEMIE(DIMINUTION) (A CONFIRMER )

    22. TROUBLE DE LA MEMOIRE (A CONFIRMER )

    23. COMA HYPEROSMOLAIRE (A CONFIRMER )
      Un cas, lors de l'utilisation en spray nasal, associé à une prise liquidienne excessive chez une femme cherchant à favoriser sa montée de lait :
      - Lancet 1996;347:623.

    Effets sur la descendance

    1. NON TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL

    2. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Précautions d'emploi

    1. SURDISTENSION UTERINE

    2. PRIMIPARE
      A utiliser avec précaution chez la primipare.

    Contre-Indications

    1. GRANDE MULTIPARITE

    2. UTERUS CICATRICIEL

    3. DYSTOCIE MECANIQUE

    4. RETRECISSEMENT PELVIEN

    5. TUMEUR PRAEVIA

    6. PRESENTATION VICIEUSE

    7. PLACENTA PRAEVIA

    8. HYDROCEPHALIE

    9. TOXEMIE GRAVIDIQUE

    Posologie et mode d'administration

    Pour le déclenchement d'un travail ou l'insuffisance de contractions:
    Perfusion intraveineuse lente: Cinq UI dasn 500 ml de serum glucosé au débit de 8 à 25 gouttes par mn selon l'effet et sous surveillance ocnstante en milieu obstétrical.
    La voie parentérale (IM ou IV ) est formellement proscrite.
    Dans l'hémorragie du post partum, recourir de préférence à la méthylergométrine.
    A utiliser avec précaution chez la primipare.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale
    - 2 - DEMI VIE 3 à 5 minute(s)

    Absorption
    Sa destruction par les sucs digestifs impose l'emploi par voie parentérale.
    Après administration IM, l'action apparaît en 3 à 7 minutes et persiste 12 à 16 minutes.
    Après administration IV, l'action apparaît au bout d'une minute.
    Demi-Vie
    La demi-vie plasmatique se situe entre 3 et 5 minutes.
    Métabolisme
    Métabolisé au niveau du foie, du rein, des glandes mammaires, de l'utérus.
    Action d'une oxytocinase plasmatique pendant la grossesse.
    Elimination
    (VOIE RENALE)
    Elimination faible sous forme inchangée.

    Bibliographie

    - Clin Obstet Gynecol 1992;35:464-475.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil