FLUTICASONE PROPIONATE

Introduction dans BIAM : 20/10/1993
Dernière mise à jour : 2/5/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    S(fluorométhyl) 6 alpha, 9-difluoro-11 û, 17-dihydroxy-16 alpha-méthyl-3-oxandrosta-1,4 diène-17 û-carbothioate

    Ensemble des dénominations

    ATC : R03B-A05
    BANM : FLUTICASONE PROPIONATE
    CAS : 80474-14-2
    USAN : FLUTICASONE PROPIONATE
    bordereau : 2952
    code expérimentation : CCI-18781
    rINNM : FLUTICASONE PROPIONATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : FLUTICASONE
    Regime : liste I
    Remarque sur le regime : J.O. - 07/12/1994.

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIINFLAMMATOIRE (principale certaine)

    2. ANTIINFLAMMATOIRE STEROIDIEN (principale certaine)

    3. IMMUNOSUPPRESSEUR (secondaire certaine)

    4. GLUCOCORTICOIDE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Corticoïde possédant une activité antiinflammatoire locale puissante associée à de très faibles effets systémiques lors de son utilisation en spray nasal.

    Effets Recherchés

    1. ANTIINFLAMMATOIRE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. RHINITE ALLERGIQUE (principale)
      La fluticasone serait plus efficace que la terfénadine (Essai randomisé positif) :
      - Ann Intern Med 1994;154:2699-2704.

    2. ASTHME (principale)
      Traitement antiinflammatoire de l'asthme.
      En inhalation, serait plus efficace que le budésonide; méta-analyse de 7 essais :
      - Respir Med 1998;92:95-104.
      Revue de cette indication :
      - Drugs 1999;57:769-803.
      Revue générale dans les formes mineures à modérées :
      - Drugs 1999;57:769-803.
      En inhalation, serait supérieure à la prednisolone comme traitement initial :
      - Thorax 1999;54:894-899.
      Dans un essai croisé randomisé, diminution de la biodisponibilité par rapport aux volontaires sains (en inhalation) :
      - Lancet 2000;356:556-561.
      Association au salmeterol:
      - Drugs 2000;60:1207-1233.

    3. ASTHME GRAVE (information négative)
      La fluticasone inhalée est mois efficace que la prednisone par voie orale dans l'asthme aigu sévère et ne doit pas être utilisée dans cette indication:
      - N Engl J Med 2000;343:689-694

    4. BRONCHOPNEUMOPATHIE CHRONIQUE OBSTRUCTIVE (à confirmer)
      Essai randomisé versus placebo. L'administration de fluticasone améliorerait la fonction pulmonaire :
      - Lancet 1998;351:773-780.

    5. MALADIE DE CROHN (à confirmer)
      - Gut 1993;34:125-128.
      Indication controversée :
      - Eur J Gastroenterol Hepatol 1993;5:499-503.

    6. PSORIASIS (à confirmer)
      Efficace en traitement local, principalement contre les lésions de la face ou des plis:
      - J Am Acad Dermatol 2001;44:77-82

    Effets secondaires

    1. RHINORRHEE (CERTAIN RARE)

    2. EPISTAXIS (CERTAIN RARE)

    3. HYPOSECRETION NASALE (CERTAIN RARE)

    4. CATARACTE (CERTAIN )
      Quelques cas décrits après utilisation habituelle en inhalation des glucocorticoïdes:
      - N Engl J Med 1997;337:8-14.

    5. INSUFFISANCE SURRENALE (CERTAIN )
      4 cas (3 enfants et 1 adulte), chez des sujets traités par voie pulmonaire à long terme:
      - J Allerg Clin Immunol 1998;102:699-700.
      Un cas d'insuffisance surrénalienne aiguë à l'arrêt d'un traitement de plus de 2 ans par inhalation et substitution par le budésonide chez une enfant de 6 ans présentant un retard de croissance :
      - J Allergy Clin Immunol 1999;103:956-957.
      La diminution de la cortisolémie est plus importante avec la fluticasone inhalée qu'avc la béclométasone, le budésonide, le flunisolide ou la triamcinolone. Essai randomisé séquentiel chez 6 volontaires sains :
      - Arch Intern Med 1999;159:1903-1908.

    6. CORTISOL PLASMATIQUE(DIMINUTION) (CERTAIN )
      La diminution de la cortisolémie est plus importante avec la fluticasone inhalée qu'avc la béclométasone, le budésonide, le flunisolide ou la triamcinolone. Essai randomisé séquentiel chez 6 volontaires sains :
      - Arch Intern Med 1999;1591903-1908.

    7. DIABETE (A CONFIRMER )
      Aggravation d'un diabete 3 semaines après l'instauration d'un traitement par voie pulmonaire:
      - Br Med J 1998;317:1491.

    8. ASPERGILLOSE (A CONFIRMER )
      Un cas d'aspergillose laryngée après plusieurs années d'utilisation en inhalation chez un patient asthmatique âgé :
      - Thorax 1999;54:860-861
      Un cas d'aspergillose pulmonaire après inhalation de fortes doses :
      - N Engl J Med 2000;343:586.

    9. OSTEOPOROSE (CERTAIN )
      Diminution de la densité osseuse après traitement par inhalation durant 6 mois :
      - Lancet 2000;355:1399-1403.

    Effets sur la descendance

    1. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. ULCERE GASTRODUODENAL(ANTECEDENT)

    Contre-Indications

    1. INFECTION BACTERIENNE
      De la sphère ORL.

    Voies d'administration

    - 1 - NASALE
    - 2 - RESPIRATOIRE

    Posologie et mode d'administration

    Doses usuelles chez l'adulte, voie intranasale : 200 microgrammes par jour en une ou deux prises.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION 87 % voie fécale

    Absorption
    Très peu résorbé par voie orale.
    Biodisponibilité orale inférieure à 1%.
    Elimination
    (VOIE FECALE)
    87% de la dose administrée par voie orale sont éliminés dans les fèces.

    Bibliographie

    - Drugs 1992;43,5:760-775. (CREATION)
    - Respiratory Medicine 1990;84,SupplA:1-37. (CREATION)*
    - J Allergy Clin Immunol 1990;86:221-230. (CREATION)*
    - Ann Allergy 1991,67:332-338. (CREATION)*
    - Rhinology 1991;Suppl11:37-43. (CREATION)*
    - Ann Allergy 1991;67:156-162. (CREATION)*
    - J Allergy Clin Immunol 1992;90:285-291. (CREATION)*
    - Allergy 1993;48:327-333. (CREATION)*
    - Am J Rhinology 1993;7,2:77-83. (CREATION)*
    - J Allergy Clin Immunol 1993;91:1146-1154. (CREATION)*
    - Drugs 1994;47:318-331. (45 réf.) *
    - Med Letter (France) 1996;18:91-92.*
    - Drugs 1997;53:885-907.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil