SULOCTIDIL

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 28/6/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    (ISOPROPYLTHIO-4 PHENYL)-1 OCTYLAMINO-2 PROPANOL

    Ensemble des dénominations

    DCF : SULOCTIDIL
    DCIR : SULOCTIDIL
    bordereau : 2619

    Classes Chimiques


    Proprietés Pharmacologiques

    1. VASODILATATEUR (principale certaine)

    2. ANTIAGREGANT PLAQUETTAIRE (principale certaine)

    3. HYPOCHOLESTEROLEMIANT (principale certaine)

    4. HYPOLIPIDEMIANT (secondaire certaine)
      ENTRAINE UNE DIMINUTION DU CHOLESTEROL, DES TRIGLYCERIDES ET DES VLDL ET UNE AUGMENTATION DES HDL.
      CURR.THER.RES.1982,32:879

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Spasmolytique par un mécanisme qui pourrait impliquer le calcium; réduction du cholestérol par inhibition de sa biosynthèse.

    Effets Recherchés

    1. VASODILATATEUR (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. ARTERITE DES MEMBRES INFERIEURS (principale)
      En particulier claudication intermittente.

    Effets secondaires

    1. DOULEUR ABDOMINALE (CERTAIN RARE)

    2. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    3. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)

    4. HEPATITE CYTOLYTIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Sixante-sept cas d'hépatite ont été rapportés dont dix sont très vraissemblablement imputables au soluctidil.
      Plusieurs études contrôles font suspecter une toxicité hépatique de ce produit ce qui a conduit à la suspension de son autorisation de mise sur le marché.

    5. DIARRHEE (CERTAIN RARE)

    6. CEPHALEE (CERTAIN RARE)

    7. SOMNOLENCE (CERTAIN RARE)

    8. VERTIGE (CERTAIN RARE)

    9. FLUSH (CERTAIN RARE)

    10. CIRRHOSE HEPATIQUE (A CONFIRMER )
      - Gastroenterol Clin Biol 1983;7:1042-1044.

    11. HEPATITE FULMINANTE (A CONFIRMER )
      - Gastroenterol Clin Biol 1985;9:274-275.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Contre-Indications

    1. SYNDROME HEMORRAGIQUE

    2. INSUFFISANCE RENALE SEVERE

    3. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE SEVERE

    4. GROSSESSE

    5. ALLAITEMENT

    6. ENFANT
      Absence d'études contrôlées chez l'enfant.

    Posologie et mode d'administration

    Suspension de l'Autorisation de mise sur le marché en raison de la toxicité hépatique.
    Dose usuelle par voie orale chez l'adulte:
    Trois à six cents milligrammes par jour en 3 prises.
    Ne pas administrer chez les enfants de moins de 12 ans.
    Nécessité de surveiller les enzymes hépatiques.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 14 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Résorption incomplète par le tractus gastro-intestinal.

    Demi-Vie
    (14.00)

    Elimination
    Voie rénale:
    Sous forme métabolisée.

    Bibliographie

    ARCH.INT.PHARMACODYN.THER.1976,221:1,54 ARZNEIM FORSCH.1977,27:10,1964 ARZNEIM FORSCH.1979,29:4,682 ARZNEIM.FORSCH.1985,35:855-857*

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil